Logo-text

Office du Niger : Le point sur le contrat-plan

Maliactu du 29 novembre 2012

Office du Niger : LE POINT SUR LE CONTRAT-PLAN

Le Comité de suivi du contrat-plan 2008-2012 liant l’Etat, l’Office du Niger et les exploitants agricoles a tenu récemment sa 6è réunion dans les locaux de la direction générale de l’office. Les travaux étaient présidés par Sidiki Traoré, conseiller technique au ministère de l’Economie, des Finances et du Budget.

La session a adopté le procès verbal de la précédente rencontre, puis examiné le rapport d’exécution au premier semestre 2012 du contrat plan 2008-2012. Dans son discours de bienvenue, le PDG de l’Office, Amadou Boye Coulibaly, a rappelé les actes essentiels qui ont marqué le deuxième semestre 2012. Les résultats obtenus sur cette période sont, de son point de vue, satisfaisants malgré  la crise que le pays connaît. Au nombre ces résultats, il a cité la diversification des cultures, la gestion du foncier et la gouvernance renforcée.

Le PDG a observé que les attentes de la population sont encore grandes en matière de sécurité alimentaire et qu’il sied de tenir compte des préoccupations telles qu’elles sont vécues et ressenties par les acteurs.

Le rapport d’exécution des engagements des différentes parties établit qu’aucune superficie ni rizicole ni sucrière n’a été aménagée, ni réhabilitée au cours du semestre. Le réseau primaire a connu une réalisation physique d’environ 30%, le réseau secondaire un niveau de 29% et le tertiaire 15%.

Un rendement moyen de 6,038 tonnes à l’hectare a été enregistré sur la même période. Sur un total de 78 631 ha attribués en baux ordinaires ou emphytéotiques, seulement 12 197 ha ont été aménagés, soit 15,51%.

Selon le Système d’information global de l’Office du Niger, 69 960 ha ont été enregistrés en casier à la date du 30 juin 2012 et 6 492 ha hors casier. Et l’enregistrement est toujours en cours. Le rapport souligne également les difficultés rencontrées par l’ON : l’invasion des plantes aquatiques nuisibles, la nécessité de renforcer les capacités des agents techniques, le faible niveau d’équipement informatique et de recouvrement du crédit agricole, la non subvention des engrais pour la culture de riz de contre-saison.

664 contrats annuels d’exploitation ont été délivrés par les six zones au titre de la campagne 2012-2013.

La session s’est penchée également sur l’état d’avancement de la campagne agricole 2012-2013 au 10 octobre passé. Au terme des échanges, le PDG a salué chaque partie pour les efforts visant à faire de l’Office du Niger, le grenier de l’Afrique.

A. O. DOLO
AMAP-Ségou

Source : L’Essor

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts