Le PQ veut une stratégie pour protéger la propriété des terres agricoles

TWITTER
FACEBOOK
Photo: Nicolas Ouellet
infodimanche.com | 24 mars 2012

Le PQ veut une stratégie pour protéger la propriété des terres agricoles

La Pocatière – À l’Assemblée nationale, à l’occasion d’une interpellation sur l’agriculture, le député de Kamouraska-Témiscouata et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture et d’alimentation, André Simard, a exhorté le gouvernement libéral et son ministre Pierre Corbeil à protéger la propriété de nos terres agricoles.
 
« La hausse fulgurante de la valeur de nos terres agricoles devrait être une bonne nouvelle pour notre économie et nos agriculteurs. Or, ce phénomène a plutôt l’effet contraire : nos agriculteurs subissent de fortes pressions par l’intérêt de capitaux étrangers qui cherchent à mettre la main sur nos terres agricoles. Ce phénomène d’accaparement de nos terres agricoles se traduit de différentes façons et il est grand temps que le gouvernement libéral s’en préoccupe », a déclaré André Simard.
 
Au cours des dernières années, des consortiums étrangers ont manifesté leur intention de se porter acquéreurs des terres agricoles québécoises. Cette demande vient de pays émergents qui manquent de terres agricoles.

Cet enjeu a été abordé par la commission Pronovost, mais rien n’a été fait depuis la publication du rapport. « L’inquiétude est réelle et partagée par beaucoup d’intervenants, notamment Solidarité rurale du Québec et la Fédération de la relève agricole. Les intentions libérales sont extrêmement floues. Il faut donc se réveiller et agir avant qu’il ne soit trop tard », a poursuivi le député de Kamouraska-Témiscouata.
 
Pour y faire face, il souligne qu’il serait peut-être temps de revoir la Loi sur l’acquisition de terres agricoles par des non‑résidants et d’adopter une véritable politique de transfert de fermes favorisant la relève agricole. « Il faut doter le Québec d’une stratégie efficace pour contrer le phénomène d’accaparement des terres agricoles », a soutenu André Simard.
 
Surpris et inquiet de la proposition énoncée par la CAQ

Le député s’est aussi montré surpris et inquiet de la seule proposition énoncée par la CAQ en matière d’agriculture. Récemment, François Legault a indiqué qu’il appuyait la création de fiducies qui se porteraient acquéreurs de terres agricoles et qui loueraient leurs terres aux agriculteurs. « La CAQ et François Legault veulent faire de nos agriculteurs des locataires. Au Parti québécois, nous rejetons totalement cette idée. Il est hors de question de jouer à la bourse avec nos terres agricoles », a conclu André Simard.
Original source: infodimanche
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment