Logo-text

L'accaparement des terres : manifestation du colonialisme néoliberal

  • Tags:
Original_kwado_n1
FASTI | Kwado Nº 1 | 2-2012

L'accaparement des terres : manifestation du colonialisme néoliberal

Le point de vue de la FASTI

L’accaparement des terres, ordonné par les pouvoirs politiques et économiques des pays « riches », s’inscrit dans un système plus global de domination oligarchique. Les  gouvernements s’allient aux grands groupes financiers pour imposer une colonisation foncière, économique et humaine aux conséquences désastreuses.

L’attachement des populations locales à leurs terres est totalement nié. Pire, l’exode rural forcé provoque une paupérisation des populations (chômage, disparition des savoirs traditionnels, passage de l’autosuffisance à la dépendance agricole etc.). En réalité, l’accaparement des terres vise à exporter le modèle capitaliste de production dans l’objectif d’enrichir toujours plus une partie de la population. Bien que négligés, les impacts écologiques sont considérables (uniformisation des cultures, accroissement des cultures OGM vouées à l’exportation, appauvrissement et pollution des sols et des cours d’eau, etc.).

La FASTI dénonce ce schéma d’exploitation et de domination colonialiste. Nous souhaitons ici témoigner notre solidarité avec les luttes locales contre l’accaparement des terres et rappeler que l’égalité de tou-te-s passe par la prise en compte de chacun-e.

La Commission Nord/Sud

Télécharger le dossier en PDF 

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts