Logo-text

Des opérateurs économiques chinois veulent investir dans le palmier à huile au Bénin

Photo: Africa business market.

Afrique Avenir | July 18, 2011

APA-Cotonou (Bénin) Des hommes d’affaires chinois veulent investir dans la production de la filière du palmier à huile au Bénin, en exploitant une superficie ‘’d’au moins 10 000 hectares’’, a annoncé lundi à APA l’ambassadeur de Chine dans la capitale béninoise, Geng Wenbing.

''Après une semaine de visite sur le terrain pour étudier les opportunités d’investissements dans la filière du palmier à huile au Bénin, les hommes d’affaires chinois ont gardé une bonne impression et envisagent déjà des investissements dans cette filière. Pour cela, la mise à disposition de terre d’au moins 10 000 ha s’avère nécessaire pour le début de leurs travaux’’, a notamment déclaré le diplomate.

Le palmier à huile a été au Bénin, la première filière d'exploitation jusqu'au début des années 1970, moment où son déclin s’est amorcé par la désorganisation de la filière, l'abandon des plantations à la limite et la chute des exploitations atteignant à peine de 40 pour cent des besoins intérieurs en huiles végétales.

Au Bénin, les besoins en huiles alimentaires de la population sont en constante augmentation en raison de la poussée démographie.

Une enquête de l'Institut national des statistiques et de l'analyse économique a montré que la consommation d'huile de palme intervient pour environ 44 pour cent dans la consommation nationale totale de cette denrée, évaluée à 71.960 tonnes en 1992.

Les projections d'évolution de la population et de la consommation nationale des huiles de palme passeront de 53. 000 tonnes en l'an 2000 à environ 78. 700 tonnes en 2012.

De source diplomatique, depuis le rétablissement des relations diplomatiques en 1972, la Chine est devenue un partenaire important de développement du Bénin.

A cet effet, relève Geng Wenbing, le gouvernement chinois a pris des mesures d'incitation d'ordre financier et politique pour encourager les entreprises chinoises à investir en Afrique sur un pied d'égalité et d'avantages réciproques, sous forme de capitaux, de techniques et d'équipes dans de nombreux secteurs.

’’L'accord relatif à la promotion et à la protection des investissements, signé en 2004 donnera une impulsion aux activités bilatérales dans l'économie et le commerce entre la Chine et le Bénin’’, a indiqué l’ambassadeur.

    Posted by: Ianis Peybernes
  • Icon-world  APA
  • 18 Jul 2011

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts