La Banque mondiale doit arrêter de prêter de l’argent aux accapareurs de terres comme CalyxAgro

TWITTER
FACEBOOK

farmlandgrab.org | 6 juillet 2011 | English | Español

Déforestation à Caazapa, Paraguay. Calyx Agro détient une ferme de 2,800 hectares dans la zone. (Photo: Alex Noce)

Des organisations de la société civile* d’Amérique latine, d’Europe et du monde entier, ont rédigé une lettre ouverte exhortant la Société financière internationale de la Banque mondiale à rejeter une proposition de financement concernant CalyxAgro, une entreprise spécialisée dans l’acquisition de terres agricoles en Amérique latine pour de riches investisseurs étrangers. CalyxAgro est une filiale de Louis Dreyfus, l’un des plus grands négociants de produits de base agricoles du monde. La Banque mondiale envisage de prêter jusqu’à 30 millions de dollars US à CalyxAgro pour l’aider à développer ses activités en Amérique latine.

Cette lettre accuse aussi la Banque de continuer à soutenir d’autres investisseurs qui comptent au nombre des plus grands accapareurs de terres de la planète.

La version intégrale de la lettre est disponible ici

La lettre est disponible aussi en anglais et en espagnol

* Les signataires de la lettre :

Acción Ecológica, Ecuateur
Acción por la Biodiversidad, Argentine
Campagna per la Riforma della Banca Mondiale (CRBM), Italie
Centro Ecológico, Brésil
COECOCEIBA-Amigos de la Tierra Costa Rica
Confédération Paysanne, France
Corporate Europe Observatory
Focus on the Global South
Friends of the Earth International
GRAIN
La Via Campesina
Land Research Action Network (LRAN)
Red de Coordinación en Biodiversidad, Costa Rica
REDES-AT, Uruguay
SOBREVIVENCIA, Amigos de la Tierra Paraguay

Original source: farmlandgrab.org
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment