Logo-text

Investissement indien: Varun industries veut du pétrole et de l’or

La Gazette | Lundi, 17 Janvier 2011

Connue pour avoir jeté l’éponge après la chute du régime Ravalomanana, l’entreprise indienne Varun semble faire de la résistance. Elle est parmi la dizaine de nouvelles entreprises indiennes actuellement implantées dans le pays selon toujours The Economic times du 15 janvier dernier. Pour l’heure, des sources concordantes avancent qu’elle provoque des litiges fonciers dans une partie de la région Sofia, là où elle a voulu s’implanter depuis le début et là où elle a rédigé un contrat confidentiel avec une pseudo association de paysans propriétaires de terres. Le contrat en question a créé la polémique en 2008. Mais cette fois-ci, Varun ne s’intéresse pas qu’à l’agriculture. D’après le journal indien cité plus haut, elle ratisse large en investissant également dans les secteurs de la recherche pétrolière et de l’or.

 Car il faut savoir que l’entrée dans le secteur de la recherche pétrolière doit, en principe, passer par un appel d’offres sur les blocs pétrolifères concernés si l’Etat entend accélérer les travaux de recherche. Aucun appel d’offres n’a été pourtant lancé ces dernières années. La présence de Varun dans le secteur de la recherche pétrolière est donc étonnante à plus d’un titre. Sinon, notons que le pays attire des investisseurs indiens comme Bharti Airtel qui a repris la marque Zain dans le secteur des télécoms. Il y a aussi Jindal pour la fabrication de chaux, Essar dans la recherche pétrolière et de gaz naturel. De plus, deux sociétés indiennes, Parle Agro et Ruchi infrastructures sont en négociation auprès de l’Economic development board of Madagascar (EDBM) pour une éventuelle implantation sur la Grande Ile.

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts