Partenariat public-privé : La valorisation des terres agricoles

TWITTER
FACEBOOK

La valorisation des terres agricoles, au cœur du partenariat public-privé autour du domaine privé de l'Etat. (Photo : MAP)

Le Matin | 19.04.2010

Par : Abdallah Darkaoui

L'un des objectifs principaux du partenariat public-privé autour des terres agricoles du domaine privé de l'Etat, dont la 3e tranche a été lancée fin mars, est la valorisation de ces terrains à travers des projets cohérents, a souligné le directeur de l'ingénierie des projets à l'Agence pour le développement agricole (ADA), Hakim Tazi.

Cette valorisation est l'un des axes de la nouvelle stratégie agricole nationale, dont les objectifs sont très ambitieux, notamment le doublement du PIB agricole d'ici à 2020 et la création de 1,5 millions d'emplois, a-t-il dit dans une déclaration à l'agence MAP, en marge de sa participation à une mission de promotion en Espagne de cette 3e tranche. M. Tazi faisait partie d'une délégation marocaine qui a eu deux rencontres, mercredi et vendredi respectivement à Valence (Est) et à Grenade (Sud), avec une soixantaine d'entrepreneurs espagnols intéressés par cette opération.

Cette mission s'inscrit dans le cadre de la campagne de communication à l'étranger axée sur la 3ème tranche du partenariat public-privé autour des terres agricoles du domaine privé de l'Etat lancée fin mars dernier, après les 1ère et 2ème tranches qui ont porté en 2005 et en 2007 sur près de 80.000 hectares, a-t-il indiqué.

Il s'agit, a-t-il poursuivi, d'une première étape de cette campagne de promotion qui sera menée dans d'autres pays européens, dont l'Allemagne, la Grande Bretagne et la France et qui vise à offrir des informations aux investisseurs étrangers sur l'appel à manifestation d'intérêt international lancé dernièrement pour une exploitation de longue durée sous forme de partenariat de terrains agricoles relevant du domaine privé de l'Etat marocain.

M. Tazi a ajouté que la délégation marocaine a présenté, lors de ces rencontres, un exposé sur la 3ème tranche de cette opération, ses objectifs, son cadre incitatif à l'investissement et sur l'économie marocaine en général, faisant savoir qu'elle a eu des entretiens avec les entrepreneurs intéressées par cette initiative.

C'est un appel d'offre international ouvert aux étrangers et aux nationaux sans distinction et qui porte sur les différentes filières agricoles, a-t-il expliqué à ce sujet, ajoutant qu'il touche différentes régions du Royaume et que les investisseurs sont libres de choisir le type de culture qu'ils veulent faire.

Après avoir souligné que la cohérence des projets constitue une pièce maitresse pour l'agrément des projets, M. Tazi a précisé que les différents soumissionnaires disposent de trois mois pour préparer les dossiers de candidatures et que la remise des terrains est prévue pour septembre 2010.

Cette opération entre dans le cadre d'une offre Maroc qui s'articule autour de l'accès au foncier et au financent bancaire, d'un nouveau cadre incitatif avec la refonte du Fonds de Développent Agricole, de l'infrastructure universitaire, et des six agropoles dédiés au secteur agroalimentaire qui seront réalisés dans différentes régions du Royaume, a poursuivi M. Tazi.

Pour sa part, le chef de la division des programmations et restructurations au ministère de l'Economie et des Finances, Abderrahmane Semmar, a indiqué que les clés de succès de cette opération sont, entre autres, l'accompagnement de l'ADA par plusieurs partenaires institutionnels et la transparence puisque les candidats peuvent consulter les cahiers de charge et les projets de convention qui vont définir pour la période du projet leurs relations avec l'Etat.

Il a souligné que la considération financière n'est pas mise en avant, mais surtout la qualité du projet présentée par l'investisseur.

Evoquant le choix de l'Espagne comme première étape de cette mission de promotion, M. Semmar a indiqué qu'il a été motivé par l'intérêt constaté lors des première et deuxième tranches de la part des entrepreneurs espagnols, ainsi que par la similitude des climats et des spécialités agricoles entre le Maroc et l'Espagne.

«La délégation marocaine a été agréablement surprise par le nombre d'entreprises espagnoles présentes lors des rencontres de Valence et de Grenade», a-t-il dit, ajoutant que des associations d'agriculteurs, des opérateurs financiers, des représentants d'institutions bancaires espagnoles et de cabinets d'études juridiques étaient également présents.

La 3e tranche de partenariat public-privé autour des terres agricoles du domaine privé de l'Etat a été lancée le 29 mars dernier, dans le cadre de la mobilisation du foncier agricole pour la mise en œuvre des projets du Plan Maroc vert.

Cette tranche portera sur une superficie globale de 21.000 ha répartis en trois catégories de projets : 57 grands projets (superficie dépassant 100 ha), 139 moyens (entre 20 et 100 ha) et 94 petits (superficie inférieure à 20 ha).

Par MAP
Original source: Le Matin (Maroc)
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment