Les PHC déplorent la mort d’un résident de Lokutu en détention à Kisangani

Medium_whatsapp_image_2023-05-19_at_7
Le corps de Mr Chrétien Liamba Isambole en cercueil. 
7sur7 | 25 mai 2023

Les PHC déplorent la mort d’un résident de Lokutu en détention à Kisangani 
 
Monsieur Chrétien LIAMBA ISAMBOLE, originaire de Bohema dans le Groupement de Bolesa, Territoire de Yahuma, Province de la Tshopo, est décédé le 13 mai 2023 dans la prison de Kisangani prétendument des suites d’une maladie apparue pendant sa détention.
 
La société PHC exprime ses sincères condoléances à la famille du défunt. À la demande de la famille, la société a organisé le rapatriement de la dépouille du défunt afin qu’il soit inhumé dans son village de Bohema.
 
Le défunt avait été arrêté le 25 octobre 2022 près du village de Yakote (Groupement Bolesa) lors d’une descente de police en réponse à une dénonciation des habitants de Yakote qui se plaignaient de nombreux crimes perpétrés par un réseau criminel organisé. Ce réseau criminel avait opposé une résistance armée et violente à l’endroit de la police, mais celle-ci avait réussi à les désarmer. Les personnes arrêtées ont été transférées au Parquet de Yangambi, et certains individus ont ensuite été transférés au Parquet de Kisangani où ils ont été jugés et condamnés.
 
Les PHC déplorent sincèrement cette perte de vie humaine alors que le détenu était aux mains de la justice. Il sied de rappeler qu’à l’issue de la session de médiation de l’ICM (Mécanisme indépendant d'examen des plaintes) entre la société et ses communautés riveraines le 24 mars 2023 à Kisangani, le Directeur des Opérations des PHC, qui était à la tête de la délégation de la société à la médiation, avait publiquement adressé une requête au Vice-Gouverneur de la Tshopo afin que les détenus originaires des communautés riveraines des PHC soient libérés, comme cela avait été convenu lors de ladite médiation. Il convient toutefois de noter que la libération des détenus est une procédure judiciaire qui n'est pas sous le contrôle de la société.
 
La société réitère son souhait de bon voisinage et coexistence pacifique avec ses communautés riveraines et réaffirme son engagement à œuvrer en faveur d’une prospérité partagée grâce à l’agrobusiness pour toutes les parties prenantes conformément à la vision des nouveaux dirigeants des PHC.  
  • Send a letter calling on the financial backers of Agilis Partners to stop the land grabs and human rights violations against the Kiryandongo community in Uganda
  • Who's involved?

    Whos Involved?


  • 11 Sep 2024 - Bruxelles
    Projection "Landgrabbed"
  • Languages



    Special content



    Archives


    Latest posts