Foncier à Madagascar : l’accaparement des terres malgaches continuent

TWITTER
FACEBOOK

Forum sur la Souveraineté Alimentaire dans la région Atsinanana, (de gauche à droite) Président National FTM/CPM, adjointe Chef district Vatomandry (la prise de parole du Chef de région, ancien DRDR de la région Atsinanana (présent Ministre de l’agriculture)

La Coalition Paysanne n° 20 Sept-Oct 2009

Les paysans appellent aux citoyens Malgaches d’agir ensemble face à ce nouveau système de néocolonialisme.

La FTM/CPM (Firaisankinan’ny Tantsaha eto Madagasikara/Coalition Paysanne deMadagascar) tient à exprimer ces inquiétudes sur l’accaparement incessantes des terres malgaches par des firmes internationales. Sachant que le cas de l’accès de l’industrie Sud Coréenne DAEWOO à la terre reste encore floue et sans une déclaration officielle de la part du gouvernement Malgache sur l’annulation de l’installation de cette société. Une fois encore est venue s’installer la société VARUN. Les peuples malgaches courent vraiment de graves dangers surtout les paysans. Deux régions en sont victimes concernant l’implantation de VARUN : Sofia et Atsinanana.

Ces derniers temps, la FTM/CPM a réalisé des fora régionaux sur la Souveraineté Alimentaire dans les régions Itasy, Atsinanana et Sofia en partenariat avec la Fondation de France. La souveraineté Alimentaire consiste au droit des paysans d’avoir une dignité de vie saine sur le plan politique, économique, social, culturel et environnemental. La mise en place de la Souveraineté Alimentaire dépend fortement de l’accès des paysans aux cinq ressources fondamentales de l’agriculture telles que l’eau, la terre, l’accès à la microfinance, l’accès au marché et aux technologies appropriées. Dans ces fora, un des points qui reviennent de régions en régions est l’engloutissement des grandes firmes internationales des terres des paysans. La situation du contrat entre l’Etat Malgache et l’industrie Sud Coréenne DAEWOO a été remise en question. Malheureusement, les réponses officielles et transparentes n’apparaissent jamais. De plus, le cas de l’accaparement des treize plaines par l’industrie VARUN a été aussi cité dans la région Sofia. Un témoignage de paysan a affirmé que des résistances ont déjà eu lieu avec la collaboration des Maires de quelques communes, des Chefs Fokontany et des paysans. Ces derniers ont boycotté la signature du contrat.

Ainsi, devant toute cette situation la FTM/CPM fait appel aux autorités locales, régionales et nationales de collaborer pour la défense des paysans qui s’y trouvent mais pour la protection des terres malgaches qui sont d’une valeur patrimoniale très importante pour nous peuples malgaches et pour le respect de notre droit, à l’arrêt immédiate de la signature du contrat entre l’Etat Malgache et la Société VARUN. De même nous demandons une déclaration officielle de l’Etat Malgache à l’annulation du contrat entre l’Etat Malgache et la Société DAEWOO.

La FTM/CPM sollicite aux futurs responsables de la quatrième République que Madagascar n’est pas à vendre, nous demandons le droit des peuples malgaches à la terre surtout que 73% des malgaches survivent en dépend de l’agriculture familiale.

Globalisons la lutte, globalisons l’espoir !

Lot IVI 133 Mandialaza Ambodivona

BP. 7061 - 101 ANTANANARIVO - MADAGASCAR

Tél. 261 20 22 325 61

Original source: La Coalition Paysanne
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment