Libye: Des terres pour les Sud-Africains

TWITTER
FACEBOOK

Maghreb Confidentiel 08/10/2009

La Libye cherche à s’assurer des terres agricoles à l'étranger pour accroître son autonomie alimentaire, ce qui ne l'empêche pas de louer ses propres terres à d'autres pays ! Tripoli devrait en effet finaliser d'ici la fin du mois un accord avec AgriSA, le plus important syndicat agricole d'Afrique du Sud. Une délégation conduite par Theo de Jager, vice-président de l'organisme, se rendra dans la Jamahiriya pour signer un contrat pour la location de 35 000 hectares pour la culture de vignes et d'oliviers. AgriSA est sur le point de parapher un accord similaire avec le ministère de l'Agriculture de la République du Congo (10 millions d'ha loués, destinés à la culture du maïs, du soja, l'élevage de volailles et de vaches laitières). AgriSA est appuyé par de puissants partenaires : ABSA Agribusiness, T&E FinOps (assurance), Nissan South Africa, TOTAL SA…

Saif El Islam, le fils du colonel Kadhafi, a entamé il y a plus d'un an des négociations pour la location de 100 000 ha, puis 300 000 ha de terres ukrainiennes afin d’y faire pousser du blé pour alimenter les nouveaux moulins libyens. Des démarches similaires ont été initiées au Soudan. En mars, la Libyan Trade and Investment Agency s'est entretenue en Guyane avec le président Bharrat    Jagdeo pour un projet de terres agricoles dans le cadre de la reconversion de la dette en investissement.
Original source: Maghreb Confidentiel
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment