Logo-text

RDC: Policiers et militaires tirent à balles réelles sur des ouvriers de PHC en grève à la plantation de Boteka

RIAO-RDC | 8 Janvier 2022

RDC: Policiers et militaires tirent à balles réelles sur des ouvriers de PHC en grève à la plantation de Boteka

Communiqué no1/RIAO-RDC/PCA/ 08/01/2022
 
Un mois seulement après notre dernier communiqué publié en date du 01/12/2021, dénonçant des actes de tortures, de violations répétées de droits humains et des coups et blessures volontaires  ayant entraînés mort d'homme, nous sommes forcés de dénoncer à nouveau des incidents violents. En ce début d’année, les violations des droits des ouvriers de l’entreprise Feronia/PHC se perpétuent avec la complicité des agents de l’entreprise dans la plantation de BOTEKA, Province de l’Équateur en République Démocratique du Congo.
 
Après avoir dénoncé les conditions salariales indignes et les défauts de paiement de la part de Feronia/PHC, les travailleurs de ladite Société ont décidé de partir en grève pour pousser leur employeur à respecter ses engagements légaux et contractuels, ainsi que les promesses d'amélioration des conditions salariales des travailleurs. 
 
A l’encontre des prescriptions légales nationales et internationales, la direction de PHC a alors, contre tout attente, appelé la police pendant que les travailleurs étaient entrain de revendiquer démocratiquement et pacifiquement leurs droits. Un large détachement de policiers et de militaires est arrivé. Ces derniers ont tiré à balles réelles sur les ouvriers grévistes, blessant grièvement par balles deux d’entre eux. Ceux-ci sont maintenant à l' «hôpital» local.
 
C'est pourquoi, le RIAO, alerte une fois de plus l'opinion tant nationale que régionale et internationale sur ces graves atteintes à plusieurs droits fondamentaux, et demande à la justice tant au niveau national qu'international, de se saisir d'office de cette affaire devenue récurrente et d'ouvrir une enquête judiciaire impartiale et sérieuse en vue de rétablir les victimes dans leurs droits. Il demande enfin, à Feronia/PHC de respecter ses engagements vis-à-vis des peuples autochtones et des lois.
 
Pour le RÉSEAU D’INFORMATION ET D’APPUI AUX ONG EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO « RIAO-RDC », Jean François MOMBIA ATUKU, PCA/Manager

La réponse du conseil de la société PHC (17 juin 2022):
L’auteur de cet article publié sur votre site prétend que les dirigeants de PHC ont sollicité l’intervention de la police dans le cadre d’une grève de certains de ses ouvriers. La police aurait ainsi tiré à balles réelles sur les ouvriers grévistes au cours d’une marche du 13 février 2021.
Or, aucune grève/marche n’a été portée à la connaissance de ma cliente le 13 février 2021, en telle sorte qu’elle n’est pas intervenue et que les allégations figurant dans cet article ne correspondent pas à la réalité.
Par contre, ma cliente confirme qu’elle a subi au début du mois de janvier 2022 une grève sauvage, donc illégale, au cours de laquelle des « grévistes » ont bloqué une route publique, brûlé des pneus et lancé des projectiles sur les forces de l’ordre. Ces dernières n’ont eu d’autre choix que d’intervenir - de leur propre initiative et non à la demande de ma cliente- pour rétablir le calme, l’ordre et la sécurité publique.
D’après les informations obtenues par ma cliente (qui n’était pas directement impliquée), la police n’a procédé qu’à des tirs de sommation en l’air, après avoir été caillassée par les travailleurs.

Who's involved?

Who's involved?


  • 30 Nov 2022 - Online
    Lula vs Land grabs
  • Languages



    Special content



    Archives




    Latest posts