Les communautés à Lokutu donnent 48 heures à Feronia pour mettre fin à ses provocations

TWITTER
FACEBOOK
Leaders des communautés locales et membres de RIAO-RDC durant la 2ème mission conjointe RIAO-comité de plainte en RDC à Lokutu, 30 août 2019.
RIAO-RDC | 1 octobre 2019
 
Les communautés à Lokutu donnent 48 heures à Feronia pour mettre fin à ses provocations
 
COMMUNIQUÉ
 
La situation est très tendue à Lokutu entre les communautés et la PHC/ Feronia encore à ce début de semaine ! 
 
La délégation du comité de plainte du panel de la DEG et les membres de RIAO-RDC ont effectué la 2ème mission conjointe RIAO-comité de plainte en RDC à Boteka et à Lokutu du 27 août au 4 septembre 2019.
 
Durant cette mission, et paticulièrement à Lokutu, nous avions eu des témoignages vibrants des toutes sortes des traitements cruels, inhumains et dégradants ainsi que toutes sortes de violations massives des droits humains, des communautés et paysans perpétrés par la PHC/ Feronia. Les leaders communautaires ont prédit au cours des différentes réunions qu'après nous Feronia marchera sur eux , par expérience. Et effectivement c'est le déluge à Lokutu depuis que la délégation a quitté, il y a de cela 1 mois (au mois d'août dernier). 
 
Les communautés plaignantes et autres affectées par l'exploitation de PHC/Feronia subissent toutes sortes des provocations et intimidations, à savoir :
- les kidnapping nocturnes des chefs coutumiers, notables et autres Leaders Communautaires par un major de la Police nationale congolaise avec usage des Grenade lacrymogènes et armés jusqu'aux dents sur mandat du procureur général de Kisangani pour des motifs non encore identifiés ;
- les intimidations des membres du RIAO-RDC et plusieurs signes de corruption des anciens dirigeants locaux qui les opposent aux chefs en place ;
- les licenciements sans préavis et autres violations des droits des travailleurs, etc..
 
Ce qui fait qu'en ce juste moment, deux chefs coutumiers (groupement Mwingi et Yalifombo) , sept notables, et plusieurs Leaders Communautaires se sont retrouvés en prison centrale de Kisangani depuis la semaine dernière.
 
Pour empirer les choses, depuis ce matin, les agents de cadastre venus de Kisangani (chef-lieu de la province de la Tshopo) sont en plein travail des bornages en plein centre de Lokutu dans des parcelles d'autrui !
 
Les communautés plaignantes de Mwingi viennent d'avertir notre point focal avec une note à l'appui qui stipule que la PHC/ Feronia ne respecte ni la loi congolaise en la matière qui interdit les bornages sur les terrains en conflit et même les accords provisoires faits lors du dernier passage du vice- gouverneur de province pour une accalmie ne fut-ce qu'avant la fin de la médiation de la DEG sur la quelle repose tous nos espoirs pour une paix durable dans ces différentes régions de notre pays déjà meurtries par des guerres et autres troublés a la paix,cle droits, et liberté de populations civiles. 
 
Ces communautés ont donné leur ultimatum de 48 heures pour se libérer de toutes ces provocations perpétuelles et violations des leurs droits ! ! 
 
Alors, le RIAO- RDC en appel au respect de l'évolution de la médiation et sollicite l'implication des tous pour contraindre la PHC/ Feronia à mettre fin à ses actions provocatrices et violences contre les propriétaires terriers qui revendiquent juste leurs droits et ne dénoncent que les actes posé par la PHC/ Feronia ou ses agents. 
 
Fait à Dakar, le 1er octobre 2019
 
Jean-François Mombia Atuku 
PCA du RIAO-RDC 
Tel : 00221773469621 
Skype : jfmombia 
Google : Jean-François mombia 
Original source: RIAO-RDC
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment