La communauté rurale de Dodel affecte 5000 ha pour la culture de jatropha : Un nouveau scandale ?

TWITTER
FACEBOOK

Vivre Durable | jeudi 23 janvier 2014

La communauté rurale de Dodel affecte 5000 ha pour la culture de Jatropha

Un nouveau scandale ?

par Bruno Legendre

En juillet 2013, le conseil rural de Dodel (dans la Vallée du Fleuve Sénégal), à une écrasante majorité, a décidé d’affecter 5000 ha à la société SIDE Sarl (Société Internationale de Développement et de l’Environnement) qui prétend développer une culture irriguée de Jatropha sur des terres de dieri.

Après la communauté rurale de Pete, puis celle de Fanaye. Est-ce un nouveau scandale qui se prépare ?

L’expérience de Durabilis à Dagana (dont la plantation a été entièrement détruite par la fusariose) a montré que le Jatropha est très sensible au stress hydrique en période d’harmattan. Et, de toute façon, comment peut-on objectivement espérer produire un carburant de qualité, à des prix compétitifs, en irrigation et qui plus est à partir d’eaux souterraines ?

On trouvera ici l’accord de partenariat qui aurait été signé, diffusé sur le site d’une association de jeunes de cette région : www.foutameninfos.blogspot.com. Tout un lot de belles promesses, que l’on a déjà maintes fois entendues, mais jamais vues se concrétiser...
 


Accord de Partenariat entre la communauté rurale de Dodel et 
SIDE Sarl (Société Internationale de Développement et de l’environnement)

Disposition générales

Le présent protocole d’accord à pour objet de régir les relations entre les partenaires ci –hauts nommés afin de définir les conditions et les modalités d’obtention et de mise en valeur de 5500 hectares de terre.

Conformément à la loi sur le domaine nationale qui a été édictée le 17 juin 1964 suivi de deux décret d’application :
*- Le décret N° 645 73 du 30 juillet 1964 fixant les conditions d’application de la loi sur le domaine nationale
*- Le décret 72.1288 du 27 octobre 1972 relatif aux conditions d’affectation et de désaffectation des terres du domaine national comprise dans les communautés rurales ;

La communauté rurale de Dodel ayant pour principe et objectifs de :

  • Participer à la sécurité alimentaire

  • D’apporter des innovations nouvelles

  • D’atteindre l’autosuffisance alimentaire

  • Mettre en valeur les terres pour leur productivité

  • D’assurer une production intensive en régie

  • D’assurer le développement de l’agriculture et de l’élevage

  • Maitriser les différentes chaines de valeur de la production et de la commercialisation

Met à la disposition de la SIDE Sarl, une superficie de 5000 hectares pour les investissements en culture de jatropha au compte de sa société et 500 hectares attribués aux populations autochtones pour différentes cultures et des intrants indispensables à leur productivité.

Disposition particulières à la communauté rurale

La communauté rurale s’engage à mettre à la disposition de SIDE Sarl des terres d’une superficie de 5000 hectares exploitables en jatropha et 500 hectares aux populations de la communauté rurale de Dodel dans la zone Diéri

Disposition particulières du partenaire vis-à-vis de la CR

Le partenaire s’engage à :

  • Installer et mettre en valeur d’un projet de jatropha en régie d’une superficie de 5000 hectares pour le compte de la société et 500 ha supplémentaires aux populations de la communauté rurale.

  • Implanter au minimum 10 forages équipés à raison de 500ha/forage.

  • Aménager et mettre en valeur 500ha de terre au profit des populations de la communauté rurale de Dodel pour un objectif de 1000 ha. Les autres 500ha à mettre en valeur progressivement après la fin de la première phase.

  • Exploiter en association avec le jatropha des cultures d’arachide ou autres superficie de 5000ha à raison de 2 à3 campagnes par an.

  • Les résidus (fanes d’arachides et autres sous produits) sont destinés exclusivement aux populations bénéficiaires pour un quota de 50% et les autres 50% pour le compte de la société.

  • Ouvrir des pistes et parcours de bétail pour desservir la zone la zone d’exploitation.

  • Permettre l’accès de la population et et du cheptel à l’eau potable à titre gratuit.

  • Intégrer les villages installés et au besoin ceux qui voudront quitter les lieux seront dédommagés et indemnisés.

  • Desservir par l’adduction en eau potable les villages environnant de l’exploitation.

  • Ouvrir des pistes latérites pour le transport et pallier éventuellement aux feux de brousse.

  • Mettre en valeur les bouses de vaches et différents déchets et résidus agricoles pour la production de biogaz à alimenter directement aux villages.

  • Utiliser des produits non toxiques à l’environnement.

  • Créer des emplois, embaucher en priorité la main d’œuvre qualifiée et non qualifiée issue de la commune rurale.

  • Reverser à la commune rurale des revenus suivant les recettes et les résultats issus de l’exploitation,pourcentages à définir par un avenant où tout autre acte réglementaires

  • Assurer la protection et la sécurité des cultures par des grillages ou digues pour la mise en défens

  • Mettre en œuvre les mesures qui seront définies dans le cadre de l’étude d’impact environnemental et social

  • Créer un fond de dotation, transformé en fondation, alimenté annuellement par la société, pour améliore les conditions et qualités de vie des populations. Ces fonds seront utilisés conformément aux PLD de la commune rurale suivant leurs axes prioritaires dans les domaines suivants :

    • Réalisation de projets sociaux de base dans les domaines suivants de l’accès à l’eau potable à la santé et l’éducation

    • Formation professionnelle de la communauté rurale dans les domaines suivant : utilisation, entretien, et réparation des matériels agricoles, chauffeurs tracteurs, productions végétales et animales ;

    • Création d’entreprises : jeunes agriculteurs, entreprises de transports et de maintenance de bâtiments ;

    • Aménagement et l’équipement du marché de Dodel

    • Equipement de la station radio communautaire de Dodel

    • Appui au désenclavement des villages de l’Ile A Morphil

Dispositions relatives à l’exécution et la durée

La durée du contrat est de 40 ans à compter de la date de signature

Le démarrage des travaux est fixé à compter de la date de signature

L’exécution des travaux est fixée dans un délai de 6 mois

Original source: Vivre Durable
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment