Le fonds d’investissement AAF finalise sa levée de fonds de US$ 243 millions

TWITTER
FACEBOOK
Le fonds d'investissement African Agriculture Fund est investi dans des grandes exploitations agricoles au Sierra Leone, en RDC et en Zambie.
Phatisa | 18 septembre 2013

Le fonds d’investissement AFRICAN AGRICULTURE FUND finalise sa levée de fonds à hauteur de US$ 243 millions

Suite à sa seconde levée de fonds auprès d’investisseurs privés et l’investissement de US$ 50 millions de l’OPIC, le fonds African Agriculture Fund (AAF), géré par Phatisa, un gestionnaire africain de fonds multi-primé dispose
désormais d’un montant total d’engagements de US$ 243 millions.

Le fonds AAF fut lancé fin 2010 avec l’idée de rassembler, au sein d’une même initiative, des investisseurs de divers  horizons souhaitant lutter contre l’insécurité alimentaire en Afrique de manière durable et transparente. Comment ? En sollicitant des investisseurs européens, africains, et américains et en ciblant des entreprises africaines du secteur agricole et agro-alimentaire à la
recherche de capital pour se développer et qui ne trouvent pas auprès des banques traditionnelles de solutions appropriées.

Parmi les investisseurs de AAF, on compte des institutions financières de développement, des agences gouvernementales, des banques de développement, une banque commerciale, des fonds d’investissement ou encore des investisseurs privés. Tous se sont rassemblés pour promouvoir ce premier fonds d’investissement essentiellement consacré à la production alimentaire en Afrique sub-saharienne. Avec ce groupe d’investisseurs prestigieux, Phatisa est convaincu qu’AAF peut pleinement contribuer à
la croissance du secteur.

Malgré le contexte économique actuel, Phatisa, gestionnaire entièrement basé en Afrique, a dépassé les attentes en termes de levée
de fonds et de premiers investissements réalisés. La forte implication et la grande expérience de l’équipe lui permettent aujourd’hui
d’envisager un avenir prometteur pour le fonds AAF qui s’appuie déjà sur des bases solides établies en l’espace de deux ans.

Le fonds AAF a commencé ses opérations en janvier 2011 : le premier investissement, situé en zone post-conflit en Sierra Leone a été conclu en seulement six mois ; il a été rapidement suivi d’un investissement de plus grande taille dans le secteur avicole en Zambie. A ce jour, le fonds a investi plus de US$ 84 millions à travers le continent, de la Sierra Leone à Madagascar en passant par six autres pays, et Phatisa espère avoir investi 50% du capital de AAF d’ici la fin de l’année. Les neuf
investissements réalisés couvrent des secteurs variés: agriculture primaire, transformation, intrants, engrais, production de protéines, et boissons.

Ils incluent les projets suivants:
  • Plantation et transformation d‘huile de palme, Goldtree (Sierra Leone) et Feronia (RDC);
  • Production d’œufs, Goldenlay (Zambie); deux investissements dans l’agriculture primaire y sont également associés ;
  • Embouteillage et distribution d’eau minérale, Continental Beverage Company (Cote d’Ivoire);
  • Fonds d’investissement de US$ 30 millions consacré au financement des PME dans le secteur agricole et agroalimentaire ; trois investissements ont été réalisés par ce fonds-filiale : au Cameroun, au Zimbabwe et à Madagascar.
Aucun investissement n’a été réalisé à ce jour dans un des grands pays moteurs de l’économie africaine, ce qui démontre la volonté du fonds de lutter contre la sous-capitalisation chronique dans ce secteur.

Fondateur et associé principal, Stuart Bradley, indique: « étant donné la situation des marchés financiers pendant cette levée de fonds, de 2010 à 2012, nous sommes très heureux de bénéficier du soutien d’une grande variété d’investisseurs qui partagent notre vision du développement et du capital investissement en Afrique. Nous mesurons toute la confiance qu’ils nous donnent et nous nous engageons à répondre à leurs attentes tant sur le plan de l’impact développemental que sur le plan du
retour financier ».

Phatisa travaille avec détermination et passion à la recherche d’opportunités d'investissement à travers le continent, dans un objectif de création de valeur durable, allant bien au-delà de la durée de vie du fonds AAF et posant les bases concrètes d’une Afrique plus prospère.
Original source: Phatisa
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment