L’Algérie tente d’attirer les investisseurs en terres agricoles

TWITTER
FACEBOOK
Reuters | 21 septembre 2011 traduit de l'anglais par GRAIN

L’Algérie tente d’attirer les investisseurs en terres agricoles

ALGER (Reuters) – Pour la première fois l’Algérie a officiellement lancé un appel à manifestation d’intérêt en direction des investisseurs, y compris les investisseurs étrangers, cherchant à investir dans le secteur agricole du pays.

L’agriculture en Algérie, ancienne colonie française exportatrice d’énergie, est restée jusqu’ici quasiment fermée à l’investissement étranger, mais le gouvernement est en train d’entrouvrir prudemment le secteur dans un effort pour augmenter la productivité et réduire la dépendance vis-à-vis des importations alimentaires.

L’appel à manifestation d’intérêt, publié sur le site Internet du ministère de l’Agriculture, www.minagri.dz, indique que les investisseurs seront autorisés à prendre des participations dans les exploitations agricoles pilotes.

Mais il précise : « Les terres et les bâtiments… rattachés à ces fermes sont, et demeureront la propriété de l’État. »

Il est aussi précisé que l’offre est ouverte aux investisseurs nationaux ainsi qu’aux investisseurs étrangers. Aucun détail n’est donné sur l’identité des fermes ouvertes à l’investissement ni sur la surface concernée.

L’an dernier, le parlement algérien a approuvé une loi autorisant pour la première fois les entreprises privées à louer les terres du gouvernement.

Des responsables du ministère de l’Agriculture avaient à l’époque indiqué que la loi ne serait pas la porte ouverte à la vente de terres agricoles appartenant à l’État, une question politique très sensible en Algérie.


Voir aussi:

Instruction ministérielle n°219 du 14 mars 2011 relative aux conditions et modalités de mise en oeuvre de partenariats en vue de la gestion et de l'exploitation des fermes pilotes érigées en entreprises publiques économiques (SPA): Première liste des fermes pilotes: http://fermes-pilotes-en-algerie.blog4ever.com/blog/lire-article-495330-2552705-partenariat__premiere_liste_de_fermes_pilotes.html
Original source: Reuters
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

1 Comments


  1. Anonymous
    25 Dec 2014

    au lieu de demander au étrangers de venir exploiter nos terre je propose aux services concernés de m'ouvrir le champs ainsi qu'a plusieurs algériens qui aiment leur pays de nous ouvrir le champs pour cultiver nos terres

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment