Logo-text

Pressions sur les terres. Devenir des agricultures paysannes

  • Tags:

Centre Tricontinental | septembre 2010

La crise alimentaire a jeté une lumière crue sur les aberrations du modèle de développement agricole promu dans le Sud. Bien que des récoltes record y soient enregistrées, la faim progresse. Paradoxe tout aussi flagrant, les trois quarts des sous-alimentés sont des ruraux, producteurs eux-mêmes de denrées alimentaires.

Imposés dans des conditions d’inégalités extrêmes - foncières, techniques…-, la libéralisation des marchés agricoles et le retrait concomitant des soutiens publics ont conduit à la marginalisation des petites paysanneries du Sud, dans l’incapacité de faire face à la concurrence mondiale.

Certes, les institutions internationales qui reconnaissent aujourd’hui le rôle des agricultures familiales et paysannes dans la lutte contre la pauvreté, ainsi que dans la préservation de la biodiversité, préconisent des mesures d’appui public ou privé. Mais la problématique du contrôle de la terre reste largement négligée.

Les orientations proposées reposent sur un modèle de cohabitation harmonieuse entre agricultures paysannes et agrobusiness. Modèle qui de facto fait l’impasse sur les désastreuses conséquences sociales et environnementales de l’intense concurrence pour l’accaparement des sols, des sous-sols et des ressources que se livrent multinationales et autres investisseurs extérieurs.

Les mouvements paysans y opposent l’alternative de la souveraineté alimentaire. Garantie de survie des petites exploitations agricoles – qui représentent 80% des actifs en zones rurales –, elle suppose d’abord et avant tout l’accès à la terre et la maîtrise des ressources naturelles.

Cet ouvrage a été produit dans le cadre d’une collaboration d’Entraide et Fraternité, de la Commission Justice et Paix et du CETRI sur cette problématique du devenir des agricultures paysannes dans un contexte de pressions accrues sur les terres.

Contenu

Editorial

L’avenir des agricultures paysannes face aux nouvelles pressions sur la terre

par Laurent Delcourt

Lire (texte intégral)

Introduction: Marginalisé hier encore dans les stratégies de développement, le rôle des agricultures paysannes pour lutter contre la faim, la détérioration des écosystèmes et le changement climatique, est désormais reconnu. Mais le sort des petits producteurs reste compromis, à l’heure où s’exercent de nouvelles pressions sur les terres. Promue par les institutions internationales, la « cohabitation harmonieuse » entre agrobusiness et agricultures paysannes ne change pas la donne. La crise alimentaire de 2007-2008 a (...)

Points de vue du Sud

De la crise alimentaire à la souveraineté alimentaire, le défi des mouvements sociaux

par Eric Holt-Giménez

Introduction: Le concept de « souveraineté alimentaire » apparaît aujourd’hui incontournable tant dans l’opposition au développement agro-industriel que dans la résolution de la crise alimentaire mondiale. Pour promouvoir l’idée, une synergie s’impose entre organisations internationales militantes – comme la Via Campesina – et celles qui naissent de l’échange spontané de pratiques agro-écologiques entre petits paysans – comme Campesino a Campesino.

« Codes de bonne conduite » : une réponse à l’accaparement des terres ?

par Saturnino M. Borras Jr, Jennifer C. Franco

Introduction: Pour répondre aux problèmes sociaux et écologiques causés par la nouvelle problématique de l’accaparement des terres, la Banque mondiale et l’IFPRI ont proposé l’instauration d’un « code de bonne conduite » à destination des multinationales. Un tel code est-il réellement dans l’intérêt des pauvres des zones concernées ? Ou s’agit-il surtout d’éviter une remise en question plus profonde du phénomène ?

Accès et contrôle de la terre en Inde, un défi pour les communautés paysannes

par Nicholas Chinnappan

Introduction: Les graves problèmes rencontrés en Inde par les basses (et hors) castes et surtout les femmes pour accéder à la terre sont liés à de nombreux facteurs. Aux mécanismes d’accaparement des terres et aux politiques libérales de l’État s’ajoutent les traditions patriarcales et le système hiérarchique de castes. Des initiatives sociales sont lancées pour viser une répartition plus égalitaire, notamment par la Fédération dalit pour le droit à la terre.

Le Guatemala dans le marché mondial des agrocarburants

par Laura Hurtado

Introduction: Le marché des agrocarburants émerge et la demande mondiale ne cesse de croître, sous l’impulsion de l’Europe et des États-Unis, qui veulent assurer leur sécurité énergétique sous couvert d’arguments écologiques. L’État guatémaltèque répond à la tendance, en facilitant l’expansion des monocultures de canne et de palme, aux dépens de l’environnement et de l’accès à la terre des petits paysans dont la production vivrière ne suffit (...)

Pérou : conflits pour l’accès à la terre des peuples indigènes

par Paulo Vilca

Introduction: Les pressions sur les terres occupées par les paysans indigènes péruviens entraînent des tensions continuelles et une spirale de conflits. L’explosion des concessions minières, des mégaprojets d’exportation et des agrocarburants les accentuent. L’évolution de la législation nationale a eu tendance à faciliter la vente et la concentration des terres, même si un pas en matière de concertation avec les indigènes vient d’être (...)

Madagascar : des terres pour l’agro-industrie internationale ?

par André Teyssier, Landry Ramarojohn, Rivo Andrianirina Ratsialonana

Introduction: Les manoeuvres d’appropriation foncière à grande échelle tentées par les entreprises Daewoo et Varun International à Madagascar ont participé à la déstabilisation du gouvernement Ravalomanana. Au-delà, elles ont mis en jeu deux modèles de développement : l’un confiant le développement du pays à l’agrobusiness d’exportation, l’autre priorisant la souveraineté alimentaire et une politique foncière favorable aux exploitations (...)

Éthiopie : l’« accaparement » de terres arables par des investisseurs étrangers

par Genet Mersha

Introduction: Un rapport international récent tente de mesurer l’ampleur et les conséquences de « l’accaparement » des terres en Afrique. Bien que peu critique, il insiste sur les dangers, sociaux et écologiques, des acquisitions massives de terres, alors que par ailleurs on en exagère les avantages. En Éthiopie, Chinois et Saoudiens acquièrent des centaines de milliers d’hectares de terres « incultes » avec la complicité d’un État (...)

Perspectives en matière de réforme agraire en Afrique australe

par Sam Moyo

Introduction: Une analyse structurelle s’avère indispensable pour comprendre l’état de développement des pays d’Afrique australe, lié notamment aux transformations, aux inégalités et à l’extraversion des secteurs agricoles. La question agraire ainsi que celle du rôle de l’État sont primordiales pour esquisser une alternative durable à la pauvreté, au modèle agro-industriel et à la dépendance à l’égard du marché mondial qui prévalent dans la (...)

Sauvegarder le droit des femmes pour améliorer la sécurité alimentaire

par Mary Wandia

Introduction: En Afrique, les femmes sont soumises à une discrimination structurelle et systématique (coutumière, économique, politique…). Pourtant, elles sont généralement les gardiennes du savoir indigène et de la biodiversité. La reconnaissance formelle de droits protégeant explicitement les femmes ne suffit pas, il faut que les États africains veillent également à l’application de ceux-ci.

Commande ou abonnement

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts