Québec surveille l’achat de terres par les chinois - Pas d’intervention pour le moment

TWITTER
FACEBOOK

laterre.ca | 18 mars 2010

L’achat de 40 000 hectares de terre agricole par des Chinois préoccupe le gouvernement du Québec.

Ministre de l’Agriculture par intérim, Robert Dutil ne voit pas pour autant la nécessité d’intervenir afin d’empêcher la conclusion de ventes de terres agricoles. Après consultation avec l’UPA, dit-il en entrevue avec la Terre, il considère que la situation n’est pas périlleuse, s’en remettant à la loi de protection du territoire agricole.

« On a une loi qui existe depuis longtemps et qui empêche d’acheter des terres pour des non-résidents sans l’autorisation de la CPTAQ (Commission de protection du territoire agricole du Québec) », a-t-il répondu. Il précise que ce genre d’autorisation est accordé à ceux qui manifestent l’intention de s’établir au Québec. Depuis dix ans, ajoute-t-il, la CPTAQ n’a accordé que 543 autorisations pour une moyenne de 2700 hectares par année. Il affirme surveiller de près le phénomène pour éviter la vente de très grandes superficies à des intérêts étrangers.

« J’ai demandé au ministère d’approfondir la question pour s’assurer qu’on est bien sauvegardés de ce côté-là, déclare-t-il. Si le phénomène avait tendance à évoluer ou s’il y avait des choses à faire sur le plan législatif pour éviter ce problème, c’est sûr qu’on va le faire. Pour l’instant, il n’y a pas de difficultés, mais c’est un méfiez-vous. »
Original source: La Terre
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

1 Comments


  1. Jack
    30 Jul 2010

    c'est beaucoup trop de terre

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment