Au Cameroun, les riveraines exigent que les agroindustries respectent les cahiers de charges

TWITTER
FACEBOOK
Scoops d'Afrique | 21 septembre 2019

Au Cameroun, les riveraines exigent que les agroindustries respectent les cahiers de charges

A l'occasion de ce 21 septembre déclaré journée internationale contre les monocultures d'arbres, le Réseau des Acteurs du Développement Durable (RADD) ouvre un espace d'échanges avec ses partenaires pour sensibiliser l'opinion publique sur les nombreux cas de violations des droits des riveraines par ces sociétés de monoculture et leur impact négatif sur l'environnement.

Deux grands moments sont prevus ce samedi, 21 septembre 2019 dans les locaux du Centre de Promotion de la Femme et de la famille de Yaoundé 5, une mairie de la capitale politique du Cameroun.

Le RADD organise de 09h à 12 heures,des exposés et débats sur les impacts négatifs de l’expansion des monocultures d’arbres en Afrique qui impliquent la modernisation de l’agriculture familiale. Le Réseau des Acteurs du Développement Durable (RADD) profite de la meme occasion pour exposer ses activités d’accompagnement des femmes dans leur autonomisation. Il s’agit des expositions, ventes et dégustations des produits locaux transformés pour valoriser l’agriculture.

Dans une note parvenue à l’Agence Digitale d’Informations Africaines (lescoopsdafrique.com), le RADD explique que : ”Tous les 21 septembre de chaque année, une communauté internationale se mobilise pour informer, sensibiliser et conscientiser l’opinion publique sur tes limite ]liées à l’essence même de ces agro-industries de monoculture et à leur gestion. Toute chose qui les éloigne des missions de développement durable. Pour cette année, le Radd entend réveiller les consciences des décideurs au niveau national et africain sur la nécessité d’encourager et de soutenir l’agriculture familiale qui offre une garantie dans le respect des droits humains et environnementaux.”

Thème de cette année: “Les grandes plantations de monoculture d’arbres promeuvent un développement exclusif, entretiennent les conflits avec les hommes et l’environnement.Soutenons l’agriculture familiale, gage d’ une Agriculture Durable“. Ce thème choisit rapporte les deux systèmes culturaux en insistant sur ce qui les rapproche des objectifs de développement durable (ODD).

Au cours de la journée, le RADD entend sensibiliser l’opinion publique sur les tactiques et les stratégies utilisées par les entreprises pour accaparer tes terres. Les exposants du jour entreprennent de démontrer les limites que regorgent les grandes plantations de monoculture en proposant une alternative à travers le développement et la modernisation de l’agriculture familiale.

Pour Marie Crescence Ngobo,la secrétaire exécutif du RADD : ”Globalement, l’activité entend sensibiliser l’opinion publique sur les conséquences négatives qu’entretiennent les grandes plantations de monoculture d’arbres sur le plan socio culturels, économiques et environnemental en proposant un autre model de production agricole basé sur le développement de l’agriculture familiale.Très spécifiquement, l’activité entend : informer et sensibiliser l’opinion publique sur les tactiques et les stratégies utilisées par les entreprises pour accaparer les terres ancestraux des riverains ; informer l’opinion publique sur les abus, les violations, les frustrations qui éloignent les monocultures d’arbres des objectifs du Développement Durable; Démontrer les avantages liés à l’agriculture familiale à travers un grande séance de dégustation, d’exposition et de vente des produits traditionnels locaux transformés, produits de l’Agriculture familiale“.

Original source: Scoops d'Afrique
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment