Conflit foncier entre villageois et la société PHC-Feronia à Lokutu, en RD Congo : Arrestation violente de nombreux leaders communautaires

TWITTER
FACEBOOK
Photo : RIAO-RDC
RIAO-RDC | 17 Septembre 2019

Conflit foncier entre villageois et la société PHC-Feronia à Lokutu, en RD Congo : Arrestation violente de nombreux leaders communautaires

Entre le 12 et le 16 septembre, la police nationale a arrêté de nombreux villageois des communautés impliquées dans un processus de médiation internationale concernant l'occupation de leurs terres par la société canadienne de huile de palme Feronia Inc (PHC-Feronia à Lokutu). Ces arrestations ont été fait de manière violente au milieu de la nuit et font suite à une réunion entre les leaders communautaires et les membres du panel du mécanisme de plainte de la banque de développement allemande. Les villageois ont confirmé à RIAO que les policiers ont été accompagné pars les gardes industriels (GI) de PHC-Feronia.

RIAO-RDC dénonce ces menaces et attaques de la PHC-Feronia contre des membres des communautés qui ont mandaté le RIAO-RDC à déposer une plainte conformément au mécanisme de plainte de la DEG (banque de développement allemande) pour qu'en fin les communautés Congolaise puissent faire entendre leurs revendications face à cet entreprise canadienne sur le plan international et national.

Ce processus de plainte s'avère, pour les communautés, l'unique moyen de faire respecter leurs revendications et se faire réhabiliter de leurs droits en tant que vrais propriétaires des terres occupées illégalement depuis son avènement à la tête des plantations qu'ils ont rachetées du groupe Unilever sans le moindre consentement des ayants droits.

Outre le cas d'assassinat d'un couple pygmée en 2015 à Boteka à cause de fruits destinés à la cuisine et l'assassinat de notre collègue Joël imbangola au mois de juillet dernier (malgré le processus de la médiation en cours relatif au mécanisme de plainte de la DEG et de la FMO qui financent la PHC/ Feronia en tant que DFI), la PHC-Feronia ne fait qu'augmenter sa rage et s'acharne d'avantage sur les staffs RIAO-RDC et les Leaders Communautaires concernés par la plainte et qui refuse de se faire corrompre par Feronia pour truquer la médiation qui approche.

Ainsi,  le 12 de ce mois plusieurs membres de communauté de Yalifombo dont  le chef couturier ISWETELE et ses notables ont été enlevés la nuit par le major.......de la police nationale congolaise abord d'une Jeep de la PHC-Feronia- Lokutu sous le mandat de la procureur général de Kisangani dans la province de la Tshopo.

La nuit du 15 au 16 septembre en cours, M. Mombulu Boyoma Alphonse, chef de groupement Mwingi, a été de nouveau enlevé en minuit avec des chiffons dans la bouche toujours et sous des détonations des gaz lacrymogènes dans son campement de 8 ha de palmiers.  Après coups et tortures, il a réussi à s'échapper dans le fleuve, mais trois membres de son groupement sont portés disparus jusqu'à présent. Lorsque ces policiers associés aux GI de la PHC-Feronia le torturaient avant de s'échapper, ils lui disaient qu'ils vont les abattre tous et voir comment le RIAO- RDC va les sauver. Ce chef coutumier lance un appel pathétique à la DEG et toutes les organisations internationales pour que la médiation puisse être organisée très vite avant que Feronia ne les assassine tous à cause de leur vérité et leurs droits !!!

Ainsi le RIAO- RDC exige au panel de la DEG de prendre toutes ses dispositions pour discipliner la PHC/ Feronia à qui elle a accordé les fonds de développement pour le strict respect de sa propre procédure de plainte et à toutes les Banques de Développement occidentales qui financent Feronia pour le développement des communautés affectées par leurs exploitations de savoir respecter les droits humains, des communautés ou paysans ainsi que des travailleurs qui se font maltraiter comme des Esclaves sur leurs propres terres  et surtout de permettre aux communautés de jouir de la médiation pour exprimer pour une première fois leurs désirs faire à cette occupation catastrophique teintée des actes de vandalisme depuis la nuit de temps pour qu'en fin la paix soit effective dans cette partie de la RDC dont la population est déjà meurtries par toutes ces formes des guerres de l'Est à l'ouest et du Nord au sud.

Nous lacons un appel pressant à toutes les organisations internationales de défenses des droits humains et de lutte contre les accaparements des terres ou autres concernés de s'impliquer à cette situation qui évolue de mal en pue pourtant un processus de paix est en cours.

POUR LE RIAO-RDC

JEAN-FRANÇOIS MOMBIA ATUKU
PCA
TEL : 00221773469621
SKYPE : JFMOMBIA
GOOGLE : JEAN-FRANÇOIS MOMBIA
GOOGLE : RIAO-RDC
Original source: RIAO-RDC
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment