SenegIndia : Les travailleurs décrètent 48 heures de grève

TWITTER
FACEBOOK
Senegindia exploite plus de 1 500 hectares à Mbane pour produire 50 000 tonnes de pommes de terre et 5 000 tonnes de semences chaque année
Leral.net | 23 octobre 2017

SenegIndia : Les travailleurs décrètent 48 heures de grève

Les travailleurs de la société Senegindia observent à partir de ce lundi, un arrêt de travail de 48 heures. Par cette démarche, ils veulent dénoncer leurs dures conditions de travail.

« Nous avons observé un arrêt de travail ; nous demandons notre régularisation, a déclaré Ibrahima Sall. Ce syndicaliste a révélé qu’il y a des gens qui travaillent dans ladite société « depuis plus de 9 ans sans contrat ». 

A cela, il faut ajouter que les journaliers restent parfois deux semaines sans être payés. Le plus blessant, poursuit Ibrahima Sall, est que les autorités de la société « menacent de nous renvoyer parce que nous avons refusé de travailler le dimanche, jour consacré férié au Sénégal pour tout le monde. Elles nous font travailler comme des animaux ». 

Le Directeur de Senegindia contacté par la Rfm, a indiqué que des négociations sont en train d’être menées pour trouver des solutions. 

Présente au Sénégal depuis 2008, Senegindia exploite plus de 1 500 hectares à Mbane (région de Saint-Louis ; nord-ouest), où 50 000 tonnes de pommes de terre (et 5 000 tonnes de semences) sont produites chaque année.

La rédaction de leral.net 

--

Actusen | octobre 23, 2017

Les travailleurs de Senegindia en grève de 48 H

Les travailleurs de la société “Senegindia” ont annoncé à la Rfm de ce lundi, une grève de 48 H pour “non-respect de leurs conditions de travail”.

«Nous avons observé un arrêt de travail. Car nous voulons être régularisés et avoir de meilleures conditions de travail. Il y a des personnes qui sont là depuis plus de 9 ans et ils n’ont pas de contrats», a déclaré Ibrahima Sall, leur porte-parole.

‘‘Nous travaillons plus de tours 13 d’horloge et parfois, à des heures pas du tout normal dans cette société», a-t-il ajouté.

Pour ailleurs, Ibrahima Sall annonce dans la foulée, des discussions avec les responsables de ladite société qui, joints par nos confrères, ont déclaré être actuellement, en négociations pour apporter des “solutions aux revendications des travailleurs”.

Actusen.com
Original source: Leral.net
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment