Header-farmlandgrab-en3
Icon-globe   Icon-fb   Icon-twitter   Icon-rss  
Home About events Gallery Publish
Subscribe
Help

Who's involved?

Archives

Languages

Special content

Foncier : Le Congad veut mettre en place une charte de bonne gestion
Published: 11 May 2017
Posted in: 
Comments (0) Print Email this

"Même si un investisseur veut avoir des terres, il faut qu’il ait une concertation avec les populations locales et que ces populations proposent un cahier des charges pour permettre à cet investisseur d’intervenir paisiblement sur la base des préoccupations des populations," propose le CONGAD.
Le Quotidien | 12 mai 2017
 
Foncier local : Le Congad veut mettre en place une charte de bonne gestion
 
Plusieurs conflits sont nés de l’accaparement des terres et de la mauvaise gestion du foncier. Afin d’éviter de telles pratiques, le Congad  a mis en place une charte pour la gouvernance foncière.
 
Le foncier est important mais est souvent à la base de beaucoup de problèmes. Pour le Conseil des organisations non gouvernementales d’appui au développement (Congad), il est temps d’élargir les commissions domaniales aux acteurs de la Société civile. Mbaye Niang, chargé de programmes au Congad, explique : «Pour éviter ces problèmes, il faut de larges concertations pour aboutir à un consensus sur la distribution des terres. La droite locale foncière peut régler beaucoup de problèmes. La charte que nous mettons en place va régler beaucoup de problèmes par rapport aux conflits fonciers. Parce que souvent les conflits fonciers dans les communes sont liés à des problèmes d’information. Ce qui nous amène à l’accaparement des terres. Pour éviter tout cela, cette charte permettra aux populations d’être associées de telle sorte qu’aujourd’hui, au niveau local, même si un investisseur veut avoir des terres, il faut qu’il ait une concertation avec les populations locales et que ces populations proposent un cahier des charges pour permettre à cet investisseur d’intervenir paisiblement sur la base des préoccupations des populations.» Mbaye Niang intervenait lors d’un atelier sur la gouvernance foncière organisé à Gade Escale. L’interlocuteur du Quotidien ajoute : «Cette charte pour la gouvernance foncière sera conforme aux lois. Avec cette charte, c’est fini l’accaparement des terres à travers la gestion inclusive de tous les acteurs à la base.  La gouvernance foncière au niveau des collectivités locales constitue  un défi majeur en termes de participation, mais aussi en termes de concertation.»
 
A sa suite, Ababacar Sall, sous-préfet de Ndindy, demandera aux participants «recherchez toutes les solutions pour éviter des conflits qui pourraient être préjudiciables aux populations». Car, indique l’autorité administrative, «l’avenir du Sénégal se trouve dans le foncier. C’est ce qu’avait compris le colon pour investir dans la terre.  C’est un atelier que nous saluons et qui s’inscrit en droite ligne des préoccupations de l’Etat. Nous avons vécu depuis 1964 sous le régime du domaine national».
 
[email protected]
 
Par Boucar Aliou DIALLO - Correspondant
Source: Le Quotidien



Post a comment
Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment

Who's involved?

10 Oct 2017 - Tokyo
Global AgInvesting Asia 2017



Languages



Archives