Logo-text

Kaolack : les organisations paysannes de la CEDEAO se mobilisent contre "l'accaparement des terres"

Remise du livre de la convergence à Bamako

APS | 15 March 2016

Kaolack : les organisations paysannes de la CEDEAO se mobilisent contre ''l'accaparement des terres''

Kaolack, 15 mars (APS) - Les organisations paysannes et la société civile de 15 pays de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ont organisé mardi à  Kaolack une caravane pour faire valoir leurs droits à  l'accès à  la terre, à  l'eau et à  la semence, a constaté l'APS.

Quelque 400 délégués des pays de la CEDEAO participent à  cette caravane qui a démarré depuis le 3 mars 2016 au Burkina Faso. Elle a sillonné le Mali, avant d'arriver au Sénégal, notamment dans la région de Kaolack où les caravaniers ont été reçus par le gouverneur de région, Lamine Sagna.

 ‘'Les droits des communautés à  l'accès à  la terre, à  l'eau et à  la semence sont inaliénables. Ces ressources naturelles sont vitales et sont une partie de notre héritage'', a déclaré, Malick Ba, membre du comité régional du Saloum qui a reçu ses hôtes. 

Chargé de lire la déclaration des caravaniers, M. Ba, a souligné que ‘'ces ressources naturelles sont des biens communs et pas des marchandises''.

'' Il faut les sécuriser, les préserver, et bien les gérer pour le bien-être de nos sociétés et l'environnement pour la réalisation de nos droits humains'', a-t-il lancé.

Il a dénoncé ‘'la main mise sur ces ressources naturelles par les entreprises, les gouvernements, les élites, les spéculateurs qui sont souvent soutenus par instituions financières''.

M. Ba a indiqué que la caravane sera clôturée au Sénégal par une cérémonie officielle de remise du ‘'livre de la convergence'', au chef de l'Etat Macky Sall, président en exercice de la CEDEAO. Il a précisé que ce document est ‘'un résumé des revendications et propositions'' sur la lutte pour l'accès à  la terre, à  l'eau et les semences.

Le président sénégalais aura pour mission de porter ce plaidoyer auprès de ses pairs de la CEDEAO, a ajouté Malick Ba. 

Le gouverneur Lamine Sagna a de son côté indiqué que cette caravane traduit ‘'la cohésion des populations des états de la CEDEAO sur ces problèmes qui préoccupent''.

‘'Nous devons sauvegarder notre planète, nous devons aussi sauvegarder notre continent l'Afrique objet de multiples convoitises'', a-t-il préconisé.

‘'On disait que c'était un continent vierge maintenant c'est un continent qui attire parce qu'ailleurs nous avons constaté des problèmes dans ces secteurs. Mais nous voulons un développement organisé avec ces nouveaux venus'', a-t-il dit.

  • Icon-world  APS
  • 15 Mar 2016

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts