Logo-text

Eco-Oil Energie investira 350 milliards dans un projet agroalimentaire au Congo

  • Tags:
Willy Etoka, président du groupe Eco-Oil Energie
Agence Ecofin | 18 août 2015

Eco-Oil Energie investira 350 milliards dans un projet agroalimentaire au Congo

par Aaron Akinocho

Au Congo, des investisseurs malaisiens prévoient un investissement de 350 milliards de francs Cfa dans un projet agro-industriel. Sur ce montant, 50 milliards de francs Cfa ont déjà été investis dans la production d’huile de palme et de margarine, a indiqué Willy Etoka, président du groupe Eco-Oil Energie, dont la compagnie conduit ce projet.

Le leader congolais de l’huile de palme, qui exploite déjà quelques 50 000 hectares dans les régions d’Owando et de Makoua, veut porter ses superficies à 300 000 hectares au terme de l’initiative. Outre la margarine, la compagnie s’est lancée dans la production de biocarburant à base d’huile de palme.

Pour Eco-Oil Energie, l’objectif de cet investissement est la création de 5000 emplois directs, souligne l’APA qui poursuit en indiquant que le groupe entend exporter sa production vers les pays de la sous-région une fois qu’il aura fini de satisfaire la demande locale.

--

ADIAC | 13 Août 2015

Eco-oil Energie engagée à relancer la filière corps gras

par Thierry Noungou

Née grâce à un partenariat entre l’État et les secteurs privés congolais et étranger, la société Eco-oil Energie Congo se déploie depuis plus d’une année à relancer les palmeraies et produire des huiles de ménage et autres produits dérivés dans la Sangha et la Cuvette congolaise.

Selon les gestionnaires du projet, il faut attendre huit ans pour que tous les produits de la gamme Eco-oil Energie Congo soient mis sur le marché, mais d’ores et déjà, la société a commencé à produire et mettre sur le marché national ses premiers résultats.

« Pour la phase test qui a démarré depuis le 19 décembre 2014, nous avons mis en place deux unités industrielles capables de traiter chacune une tonne par heure et de fournir entre 150 et 250 litres d’huile par heure », explique le directeur général de la société et directeur du projet, Omar Mambo.

En effet, après d’intenses négociations avec l’État qui ont abouti à une convention de concession signée en 2013, Eco-oil Energie Congo s’active à relancer les palmeraies et les huileries autrefois gérées par la société Sangha palm et la Régie nationale des palmeraies du Congo (RNPC). Le projet entend s’installer pendant 8 ans, mais sa durée d’exploitation est de 25 ans en contrat renouvelable.

Ainsi, forte de ses palmeraies et de ses unités industrielles à Owando, Etoumbi et Mokéko (Ouesso), l’entreprise ambitionne de produire plus que les seules huiles de ménage. « Au terme des huit ans d’installation, nous allons produire de l’huile brute, de l’huile de palme raffinée, de l’huile palmiste, de la margarine, des produits cosmétiques, du savon et aussi du biocarburant. À côté de l’usine en construction (à Mokéko), vous avez vu une station-service qui fait l’angle. Elle fournira du biocarburant, car Eco-oil Energie c’est avant tout les valeurs écologiques relatives à la conservation de la nature et de l’homme », estime Omar Mambo.

À ce jour, plus de 50 milliards Francs CFA ont été investis dans le projet, apportés notamment par des investisseurs extérieurs et intérieurs. De l’extérieur, Eco-oil Energie Sa Malaisie a apporté une grande partie de l’investissement dans le cadre de l’implantation et du démarrage des activités, alors qu’au niveau interne, deux organismes bancaires, en l’occurrence BGFI Bank et Ecobank se sont investis pour les besoins d’exploitation.

À terme, Eco-oil Energie Congo ambitionne de garantir une autosuffisance nationale concernant tous les produits de sa gamme prévisionnelle, et notamment en approvisionnant les villes de Brazzaville et Pointe-Noire où elle attend encore de livrer sa production expérimentale.

Pendant que le département de la Sangha honoré cette année du programme tournant de la municipalisation accélérée vit dans la fièvre des festivités du 55e anniversaire de l’indépendance nationale qu’abrite ce 15 août 2015 la ville de Ouesso, les responsables de la société martèlent sur la portée socioéconomique de leur groupe.

« Au-delà de l’aspect économique, lance le DG Omar Mambo, Eco-oil Energie souhaite apporter de l’espoir, de la motivation, rassembler les Congolais et permettre ce pays de ressortir toutes ses potentialités et nous voulons rassurer nos compatriotes à ce sujet ».

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts