Crise foncière dans le Ndiael : les populations disent "non à Senhuile"

TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK
Image prise au cours de la manifestation de ce mercredi à GNITH

Ndar Info | Mercredi 21 Janvier 2015 

CRISE FONCIÈRE DANS LE NDIAEL : les populations disent « NON A SEN HUILE » 

Les tensions rurales provoquées par le lancement du projet SEN HUILE s’accentuent de jour en jour. Les populations du NDIAEL et des environs, très en colère contre ce projet risquent de passer à la vitesse supérieure pour dénoncer « l’occupation anarchique des terres ».

« Nos routes sont barrées, nos chantiers sont détruits et les murs de nos cimetières ont été détruits par les engins. Nos enfants n’osent plus sortir parce que les machines imposent un état de terreur ici. Il y a quelques jours, trois enfants sont tombés dans les canaux », témoigne une femme très en colère.

Un des manifestants a fustigé lui, les conséquences qu’ils jugent néfastes sur leurs activités économiques, occasionnées par le démarrage des aménagements de SEN HUILE.

« Nous ne pouvons plus récolter la gomme arabique parce que les arbres ont été coupés », a-t-il dénoncé.

Assimilant le projet à la maladie à Virus Ebola, le collectif de défense de cette localité interpelle le Président Macky SALL à qui il demande de prendre ses responsabilités pour mettre fin aux manœuvres de cette entreprise.

Ecouter : 

  

Original source: Ndar Info
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment