Logo-text

Premier investissement chinois dans un vignoble languedocien

Le domaine est en AOC Corbières (Crédits : DR)
La Tribune | 25.11.2015

Premier investissement chinois dans un vignoble languedocien

Florence Jaroniak

Réunies le 25 novembre à Carcassonne, les instances de la SAFER examinent le projet d’acquisition du Château la Bastide, située à Escales, en zone d'appellation contrôlée Corbières (11), par l’importateur chinois BHC International Wine Assets Management. La signature de l’acte de vente devrait intervenir au 1er trimestre 2015.

La transaction, dont le montant n'a pas encore été dévoilé, porte sur 180 ha de foncier dont 57 ha de vignes, répartis en AOP Corbières et en IGP, avec un potentiel de production de 3 300 hl.

Classé en tête dans de nombreuses dégustations à l'international, le domaine, propriété d'Anne-Marie et Guilhem Durand, exporte 96 % de sa production, notamment en Chine. Un élément qui a pesé dans la décision du groupe chinois BHC International Wine Assets Management, société de négoce, groupe d'investissements et club d'affaires, fondé en 2008, qui a visité plusieurs domaines du Languedoc-Roussillon avant d'arrêter son choix.

Cette acquisition qui vise à maîtriser la production et une partie de la distribution, et s'inscrit dans un contexte de progression de la consommation chinoise de vins, le Languedoc-Roussillon étant désormais le 2e exportateur français de vins en Chine derrière Bordeaux.

Un vignoble de plus en plus attractif

Par ailleurs, même si la majorité des transactions émanant d'étrangers, notamment chinois, concerne encore le Bordelais, le vignoble languedocien est celui qui présente actuellement le plus d'opportunités, compte tenu d'un prix de foncier attractif, de sa diversité et de sa dynamique.

« Jusqu'à ce jour, divers contacts et dossiers portant sur des investissements potentiels de Chinois en Languedoc avaient été traités par la SAFER, mais aucun n'avait abouti pour des questions de financement ou d'incertitudes quant au profil des investisseurs et du projet, explique Roland Traver, chargé de communication à la SAFER. Dans ce cas de figure, toutes les garanties semblent réunies pour que l'opération aboutisse. »

En l'occurrence, BHC International Wine Assets Management s'est engagé à préserver les emplois existants et à conserver les techniques actuelles de production, ainsi que les débouchés commerciaux avec une montée en puissance des ventes de vins en Chine. Après aval du comité technique, la signature de l'acte de vente devrait intervenir au 1er trimestre 2015. Des investissements à caractère oenotouristiques sont d'ores et déjà prévus pour améliorer l'accueil au domaine.

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts