Droit à la terre, à l’eau et l’agroécologie paysanne : Une lutte commune
CGLTE OA | 7 octobre 2021

Communiqué Caravane Ouest Africaine

Droit à la Terre, à l’Eau et l’Agroécologie Paysanne : Une lutte commune

La marchandisation et l’accaparement des terres, de l’eau, des semences et des ressources naturelles au profit des multinationales, des privées et de certains particuliers nationaux et internationaux sont devenus un phénomène récurrent surtout en Afrique. Phénomène qui aggrave la pauvreté et freine l’élan de développement durable et la transformation sociale basée sur l’agriculture familiale, l’agroécologie paysanne et la justice sociale. Les droits des communautés à sécuriser leurs terres et à gérer leurs ressources naturelles sont violés et les défenseurs des droits humains qui luttent noblement pour la défense de ces droits sont constamment traqués et criminalisés.

L’Afrique subsaharienne est atteint par ce fléau avec accuité alors que la vie d’environ 80% de la population dépend fortement de l’agriculture familiale paysanne. Privés les communautés locales de leurs droits sur les ressources naturelles est un crime contre l’humanité.

Face à cette situation, les mouvements sociaux de bases, les organisations de la société civile, les défenseurs des droits humains… se sont engagés dans la défense des droits d’accès des communautés de bases à la terre, à l’eau, aux semences paysannes et aux ressources naturelles dans un esprit participatif, inclusif et solidaire. Ce à travers la Convergence Globale des luttes pour la Terre et l’Eau (CGLTE-OA) composée de 15 plateformes nationales avec l’organisation d’une caravane, véritable moyen de plaidoyer et une synergie d’actions contre les accaparements de terres en Afrique de l’Ouest.

L’objectif global de la caravane est de contribuer à une transformation sociale en Afrique de l’Ouest à travers la mobilisation des communautés de base en vue d’interpeller les décideurs pour l’amélioration de la gouvernance inclusive du foncier, de l’eau, des semences paysannes tant au niveau national que régional.

Ainsi après, les succès de la première édition en 2016 et de la deuxième en 2018 ayant traversé respectivement 3 et 5 pays, la CGLTE-OA organise la 3ème édition de la “Caravane Ouest Africaine Droit à la Terre, à l’Eau, à l’Agroécologie Paysanne : une lutte commune !” du 28 octobre au 18 novembre 2021. Pour cette édition, la caravane partira de la Gambie, traversera le Sénégal, la Guinée-Bissau et la Guinée avant d’achever sa course en Sierra-Leone, pays de destinations finale où le Livret Vert, document de plaidoyer de la CGLTE-AO sera remis au Président de la république. La Contre COP 26 et la rencontre des chefs coutumiers et universitaires constituent la spécificité de cette troisième édition.

Plus 300 participants de 15 pays d’Afrique et d’ailleurs feront le trajet et 15 000 personnes seront mobilisées tout au long de l’itinéraire. Les 16 escales d’activités sur le trajet seront émaillées de conférences populaires, de débats sur des thématiques, de marches,de projections de films et de rencontres d’échanges avec les représentants des communautés de base, des parlementaires, des élus communaux, des autorités administratives et coutumières.

Mobilisons-nous donc pour faire de cette caravane 2021 un véritable vecteur de changement social favorable aux peuples Ouest Africain !

Le Groupe de Communication de la CGLTE OA
URL to Article: https://farmlandgrab.org/post/view/30532

Source: CGLTE OA 
https://africaconvergence.net/Communique-Caravane-Ouest-Africaine-Droit-a-la-Terre-a-l-Eau-et-l-Agroecologie