Soudan : 100 mille hectares de terres agricoles allouées aux exploitants turcs
KUNA | 13 Août 2021

Soudan : 100 mille hectares de terres agricoles allouées aux exploitants turcs
 
ISTANBUL, (KUNA) – La Turquie a le droit d’exploiter 100 mille hectares (un million d'acres) de terres agricoles soudanaises, selon un accord entre Ankara et Khartoum.
 
 « Nous voulons renforcer la coopération dans le domaine de l'agriculture, et il a été décidé lors des entretiens fructueux avec le président (turc) Recep Tayyip Erdogan d'allouer 100 mille hectares de terres agricoles au Soudan comme une première étape pour son exploitation par notre pays. Il a également été convenu d'augmenter ce montant », a rapporté l'agence de presse turque « Anadolu », citant le vice-président turc Fuat Oktay, après sa participation avec le président du Conseil souverain soudanais Abdel Fattah Al-Burhan à une réunion consultative avec des hommes d'affaires et des investisseurs turcs organisée par le Conseil turc des relations économiques extérieures à Ankara.
 
Il a ajouté que les pourparlers entre les deux pays ont abouti à la signature de sept protocoles d'accord et accords de coopération dans plusieurs domaines, dont l'agriculture et l'énergie.
 
Il a rappelé que les investissements turcs au Soudan ont atteint 314 millions de dollars, indiquant que les sociétés contractantes turques travaillent à la mise en œuvre de 90 projets au Soudan, dont 20 projets qui ont déjà été mis en œuvre au cours des deux dernières années.
 
Il a indiqué que la banque turque « Ziraat » a ouvert une succursale à Khartoum, expliquant que ce ne sont là que quelques exemples du développement des relations économiques entre les deux pays.
 
Il a souligné que la Turquie attache une grande importance aux relations commerciales entre la Turquie et le Soudan et continue de travailler avec soin pour surmonter les obstacles et ouvrir la voie aux hommes d'affaires.
 
Oktay a rappelé également que le volume des échanges commerciaux entre la Turquie et le Soudan a enregistré 480 millions de dollars en 2020, exprimant sa confiance que ces échanges commerciaux dépasseront les 2 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années.
 
Le chef du Conseil de souveraineté soudanais, Abdel Fattah Al-Burhan, est arrivé jeudi dans la capitale turque, Ankara, pour une visite officielle de deux jours, à l'invitation du président turc. (Fin)(R.S.) (G.K.).

--
 
Norafrik | 14 août 2021

La Turquie investit 100 000 hectares de terres agricoles au Soudan

Vendredi, le vice-président turc Fuad Oktay a annoncé que le Soudan avait alloué 100 000 hectares de terres agricoles à exploiter par son pays, cela s’est produit lors de la participation d’Oktay et du président du Conseil souverain soudanais, Abdel Fattah Al-Burhan, à une « mini-réunion consultative avec des hommes d’affaires et des investisseurs turcs » organisée par le Conseil turc des relations économiques extérieures, à Ankara.
 
Oktay a indiqué que les pourparlers entre les deux pays, jeudi, ont abouti à la signature de 7 accords et protocoles d’accord, couvrant les domaines de l’énergie, de la défense, de la finance et des médias, de son côté, le chef du Conseil souverain soudanais a exprimé, vendredi, sa confiance dans la possibilité de porter prochainement le volume des échanges avec la Turquie à deux milliards de dollars, cela est venu dans son discours lors d’une petite réunion consultative, accompagné par Oktay, avec des hommes d’affaires et des investisseurs turcs à Ankara.
 
Al-Burhan a indiqué que le Soudan traverse une phase de transition pour atteindre la position qu’il mérite parmi les pays du monde développé, et a souligné qu’il existe des difficultés dans l’entrée de capitaux au Soudan et l’établissement de partenariats en raison des problèmes que le pays affronté dans le passé, il a ajouté : « Malgré ces circonstances difficiles, nous avons eu des expériences avec des investisseurs turcs, et je suis convaincu que le volume des échanges (avec la Turquie) atteindra très bientôt deux milliards de dollars ».
 
Al-Burhan a expliqué que « des domaines tels que l’agriculture, l’exploitation minière, les infrastructures, les transports, l’électricité, l’énergie et les communications sont des domaines ouverts pour l’investissement dans notre pays », il a souligné que le Soudan soutenait également le secteur privé en termes d’investissement, ajoutant : « La Turquie est très importante pour nous, car c’est un pays leader, doté d’une grande expertise et avancé dans de nombreux domaines tels que l’agriculture et d’autres secteurs ».
 
Il a exprimé le désir de son pays de profiter de ces opportunités et expériences, soulignant qu’ils seraient heureux de voir des hommes d’affaires et des investisseurs turcs au Soudan, Al-Burhan a également souligné qu’ils soutiendraient le partenariat turco-soudanais par tous les moyens disponibles et le renforceraient
URL to Article: https://farmlandgrab.org/post/view/30437

Source: KUNA 
https://www.kuna.net.kw/ArticleDetails.aspx?id=2993248&language=fr

Links in this article