Mort d'un activiste congolais : la Belgique interpellée
Le Vif/L'Express du 08/08/2019

Mort d'un activiste congolais : la Belgique interpellée

Le 15 juillet dernier, Joël Imbangola, membre de l'organisation congolaise de défense de l'environnement et des droits de l'homme Riao, a été tué au nord-ouest de la République démocratique du Congo (RDC). Il aurait été brutalement roué de coups par un garde de sécurité de la société canadienne d'huile de palme Feronia.

La nouvelle a mis des semaines à filtrer et, alertée par Le Vif/L'Express, l'agence CNCD-11.11.11 a réclamé auprès des ministères des Affaires étrangères et de la Coopération " qu'une enquête réellement indépendante soit menée pour élucider les circonstances de ce meurtre ". Cela fait des années, rappelle Nicolas Van Nuffel, du CNCD, " que nous attirons l'attention du gouvernement belge et de l'agence BIO sur la dégradation de la situation ".

La société belge d'investissement pour les pays en développement, BIO, contrôlée à 100 % par l'Etat, finance Feronia à hauteur de onze millions de dollars. D'autres institutions étatiques de financement du développement (IFD) occidentales, comme la néerlandaise FMO sont également impliquées. Dès 2015, soit avant le financement par la Coopération belge, le CNCD-11.11.11 et d'autres ONG avaient alerté les autorités belges sur les risques d'accaparement et de conflit foncier d'un projet de 100 000 hectares revendu en 2009 par la multinationale Unilever à Feronia.

Par M-M. B.
URL to Article: https://farmlandgrab.org/post/view/29102

Source: Le Vif 
https://www.levif.be/actualite/belgique/mort-d-un-activiste-congolais-la-belgique-interpellee/article-normal-1174589.html?cookie_check=1565721292