Office du Niger : Plus de 30 000 ha bientôt mis en valeur


Nouvelle Expression | 08 Novembre 2016

Office du Niger : Plus de 30 000 ha bientôt mis en valeur

La société turque TOYA investira dans les années à venir dans le développement du coton irrigué et du maïs dans notre pays. Des tests variétaux et des expérimentations conduits sous la conduite de l’Office du Niger et de l’Institut d’économie rurale démarreront bientôt dans la zone office du Niger.

L’entreprise turque TOYA vient de s’engager à développer les cultures de coton sur 20.000 hectares et de maïs sur 10.000 hectares, particulièrement dans les périmètres du Kareri situés dans la zone de Macina.

La convention de financement et d’installation prochaine du projet a été signée, le 3 novembre 2016 dans la salle de conférence du ministère de l’Agriculture. TOYA, est une société qui investit dans les domaines agricoles, miniers et immobiliers. La société, en plus de son pays d’origine, intervient déjà en Kirghize, en Guinée Conakry et au Sud Soudan. Dans ces pays TOYA exporte son savoir-faire et son expertise dans les domaines clés de son intervention.

Dans notre pays, la société apportera un soutien financier et technique pour faciliter les investissements dans le domaine agricole, secteur prioritaire d’intervention. Choisi par nos autorités. La décision de s’installer au Mali a été prise lors de la visite du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita en Turquie.

Au cours des échanges, le chef de l’Etat a exprimé sa volonté de voir la société turque apporter son expertise pour le développement du secteur agricole qui est une de ses priorités. C’est pour répondre à cette doléance que les responsables de la société se sont déplacés à Bamako et à l’Office du Niger, où ils ont eu des entretiens et effectué des visites de terrain pour s’enquérir des possibilités techniques et physiques d’installation et de développement de ces cultures.

Le choix de la zone du Kareri s’explique par la légèreté des sols légers, qui se prêtent parfaitement à la culture du coton par irrigation. Des tests variétaux et des expérimentations conduits sous la conduite de l’Office du Niger et de l’Institut d’économie rurale (IER) permettront de déblayer le terrain avant l’installation de la société turque.

Pour le ministre de l’Agriculture Kassoum Denon qui présidait la cérémonie l’intervention permettra, d’une part, d’honorer la promesse présidentielle d’aménager 100.000 hectares à l’horizon 2018, et d’autre part, de concrétiser le rêve jadis abandonné de faire du coton irrigué au Mali. La culture du coton à l’office du Niger est une innovation.

Selon lui, dans les missions premières de l’Office du Niger, il était question de faire du coton irrigué en plus de la culture du riz. L’Office du Niger dispose d’un potentiel irrigable de 960.000 hectares sur lesquels il était initialement prévu de faire du coton irrigué sur 520.000 hectares et 440.000 hectares réservés à la culture du riz.

Mais, en raison de plusieurs contingences climatiques, économiques et politiques, la culture du coton irrigué a été très vite abandonnée au profit du riz.

L’installation de la société turque permettra de remettre l’ouvrage sur le métier et de conforter notre place de grand producteur de coton africain, dont le Mali occupe le 2è rang après l’Egypte qui fait justement du coton irrigué.

L’intervention de la société turque, a souligné le chef du département, pourra également permettre à notre pays et aux zones de l’Office du Niger de s’adapter et de conduire une agriculture intelligente pour contrer les effets négatifs des changements climatiques.
Adama DAO

Source: Nouvelle Expression
URL to Article: https://farmlandgrab.org/post/view/26689

Source: Nouvelle Expression 
http://malijet.com/la_societe_malienne_aujourdhui/170334-office-du-niger-plus-de-30-000-ha-bientot-mis-en-valeur.html