Sénégal : Investissement - Exploitation agro-industrielle : Un projet de 5 milliards pour Syer
Le Quotidien | 6 avril 2016

Investissement - Exploitation agro-industrielle : Un projet de 5 milliards pour Syer
 
par Khady SONKO
 
Le Fonsis a signé avec des promoteurs sénégalais et étrangers un protocole d’investissement de 5 milliards de francs Cfa pour la réalisation d’un projet d’exploitation agro-industrielle dénommé Biosoy sur 1 000 hectares dans la commune de Syer située dans la région de Louga.
 
Le Fonds souverain d’investissements stratégiques (Fonsis), le groupe Zalar du Maroc, Nma Sanders du Sénégal, Avril de France et des partenaires privés sénégalais et français ont signé hier, en présence du Premier ministre Mahammad Boun Ab­dallah Dionne, un protocole d’investissement portant sur un projet agro-industriel dénommé Projet Biosoy. Il s’agit d’un projet agricole d’exploitation consistant à la réalisation d’une exploitation agro-industrielle de 1 000 hectares d’un coût de 5 milliards de francs Cfa dans la commune de Syer, située dans la région de Louga. L’investissement Biosoy va permettre la production de graines bio destinées à l’exportation, mais également des semences certifiées d’arachide.
 
Les démarches sont bouclées et les cultures vont démarrer en juillet.  Le projet va créer, selon le directeur général du Fonsis, 200 emplois  directs, sans compter les emplois indirects. Biosoy est, en outre, plein de retombées économiques et sociales pour l’Etat du Sénégal et la commune de Syer.

«Au-delà des emplois, il y aura également une ligne moyenne tension qui va être construite pour la commune sur 20 km. S’y ajoutent la patente qui va être versée à la commune, mais également des retombées fiscales pour l’Etat du Sénégal», a indiqué Amadou Hott à la cérémonie de signature du protocole relatif au projet.

Le Dg du Fonsis renseigne que 80% de la production du projet sont destinés à l’exportation. Déjà, le Groupe Avril, numéro Un français des oléagineux, a signé un contrat à long terme pour acheter la production, selon M. Hott. C’est un financement en capital qui s’étend sur 7 ans qu’ont mis en place le Fonsis et ses partenaires.

«Il n’y a pas un remboursement obligé parce que nous sommes actionnaires du projet et dans le futur, nous allons bénéficier des dividendes que le projet va apporter, mais également la plus-value que notre participation va dégager», a soutenu M. Hott.

Il confie que le Fonsis va se retirer dans quelques années du projet.  «Nous allons la revendre parce que notre vocation n’est pas de rester dans ce genre de projet éternellement. Nous accompagnons les promoteurs, mais nous allons revendre notre participation en bourse ou à d’autres investisseurs», explique le Dg du Fonsis.

Biosoy vise à renforcer les communes et d’en faire des territoires viables, selon le Premier ministre. Mahammad Boun Abdallah Dionne affirme que  «le projet contribue à nos objectifs visant à construire une agro-industrie productive, compétitive et inclusive en procurant des revenus suffisants et durables aux agriculteurs». 
 
 [email protected]
URL to Article: https://farmlandgrab.org/post/view/26014

Source: Le Quotidien 
http://www.lequotidien.sn/index.php/societe/investissement-exploitation-agro-industrielle-un-projet-de-5-milliards-pour-syer