Libération des leaders de l’association Maloa en Sierra Leone
ReAct | 16 septembre 2015

Libération des leaders de l’association Maloa en Sierra Leone

Les 7 membres de l’association de défense des droits des riverains de la plantation Socfin-Bolloré en Sierra Leone ont été libérés suite au paiement de leur caution. Ils avaient été arrêtés alors qu’ils menaient leur campagne d’adhésion dans un des villages de la région de Malen. Grâce à votre réactivité, les 7 paysans.nes n’ont pas eu à supporter la charge de la caution, et la tentative d’intimidation à leur égard a ainsi échoué : libérés vendredi soir, ils ont été acclamés dans leur village par une foule chaleureuse malgré l’heure tardive. La solidarité n’en a été que renforcée, et plusieurs d’entre eux assistent aujourd’hui à l’audience de 6 autres leaders de l’association toujours poursuivis en justice. Les activités de l’association continuent de plus belle, malgré la répression : le bureau se réunira ce soir à la sortie du tribunal de Bô pour organiser la suite de la lutte. « La campagne d’adhésion va continuer, pour accueillir tous les nouveaux membres qui ont été touchés par le courage de ces personnes qui luttent pour défendre leurs droits à tous » s’enthousiasme Shiaka Sama, porte-parole de l’association. Loin d’avoir été découragés, ils n’en sont ressortis que plus unis !

Merci encore pour votre soutien.
URL to Article: https://farmlandgrab.org/post/view/25312

Source: ReAct 
http://projet-react.org/