La Chine s'installe dans le négoce des produits agricoles
Les Echos | 3 avril 2014

{{La Chine s'installe dans le négoce des produits agricoles}}

Par Muryel Jacque

Le géant agroalimentaire Cofco prend le contrôle de la filiale agricole de Noble Group, un des grands traders de matières premières d'Asie.

La Chine s'assure un approvisionnement direct pour nourrir le pays.


Les marchés mondiaux de produits agricoles vont devoir compter avec un nouvel acteur de poids. Le plus grand conglomérat agroalimentaire chinois, Cofco, va débourser environ 1,5 milliard de dollars pour acheter 51 % de Noble Agri, la filiale de négoce de matières premières agricoles de Noble Group. Ce dernier est un des principaux traders diversifiés asiatiques - le premier en termes de revenus -, présent partout dans le monde, et dirigé depuis deux ans par un ancien banquier de Goldman Sachs, Yusuf Alireza. Noble Group conserve 49 % de sa filiale.

Dans le cercle restreint des grands négociants

Pour Cofco (China National Cereals, Oil and Foodstuffs Corporation), c'est un accès direct à de nombreux produits dont la Chine, et son 1,3 milliard d'habitants, aura de plus en plus besoin. Noble Agri, qui a commencé par négocier du cacao en 1998, transforme des céréales et des oléagineux de l'Ukraine à l'Afrique du Sud, raffine du sucre et produit de l'éthanol en Amérique du Sud, s'occupe de coton, de café, et s'est implanté l'an dernier sur le marché céréalier américain. La société a transporté plus de 46 millions de tonnes de marchandise en 2013.

« Noble Agri va devenir la principale plate-forme internationale pour Cofco, en associant ses activités en amont dans l'origination et le négoce avec celles de Cofco et de ses filiales chinoises dans la transformation et la distribution afin de créer une chaîne de valeur totalement intégrée », explique le géant chinois dans un communiqué commun avec Noble Group. Pour cette acquisition, Cofco s'est associé à un groupe d'investisseurs internationaux emmené par le fonds de « private equity » chinois Hopu.

Le groupe public - 32 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2012 et plus de 100.000 employés - entre ainsi de plain-pied dans le cercle restreint des grands négociants de matières premières agricoles, sur les traces de Cargill, ADM, Bunge et Louis Dreyfus Commodities. Cofco a déjà montré son ambition. Fin février, il a racheté un trader néerlandais de céréales et d'oléagineux, Nidera, leader dans les semences. Bien installé en Amérique latine, Nidera a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires global supérieur à 17 milliards de dollars. En 2011, Cofco avait aussi acquis le producteur australien de sucre Tully Sugar.

La sécurité alimentaire en Chine , primordiale pour les autorités, relève de la sécurité nationale. L'émergence d'une classe moyenne et les changements d'habitudes alimentaires, comme un appétit grandissant pour la viande, ont bouleversé la donne dans ce pays qui n'importait quasi pas de céréales il y a encore quelques années. En 2013, la Chine s'est hissée parmi les premiers importateurs mondiaux de soja, graine qui sert d'abord à nourrir les animaux. Depuis trois ans, elle consomme également plus de riz que ses terres n'en produisent. Au début de l'année, un membre du gouvernement a reconnu que, malgré l'augmentation de la production agricole, la Chine était confrontée à de nombreux obstacles, dont de graves problèmes de qualité.

Muryel Jacque

Cofco en chiffres:
- 32 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2012.
- 100.000 employés
URL to Article: https://farmlandgrab.org/post/view/23352

Source: Les Échos 
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/industrie-lourde/actu/0203416733834-la-chine-s-installe-dans-le-negoce-des-produits-agricoles-661887.php