Le Maroc envisage de quadrupler les baux de terres agricoles publiques

Reuters | 24 février 2014

Le Maroc envisage de quadrupler les baux de terres agricoles publiques 

Afin d’atteindre les objectifs de croissance agricole dessinés par le plan Maroc Vert à l’horizon 2020, le gouvernement entend quadrupler les locations de terres agricoles à destination des agriculteurs locaux et investisseurs étrangers.

« Nous souhaitons rendre disponible à la culture autant de terres agricoles que possible » affirme Mohamed El Guerrouj, directeur du développement agricole, interrogé par l’agence de presse Reuters, en marge du salon de l’Agriculture à Paris. A cet effet, le gouvernement marocain prévoit de quadrupler les baux de terres publiques cultivables pour les mettre à disposition des agriculteurs et investisseurs étrangers.

Cette mesure d’ouverture s’inscrit dans la logique d’amélioration de la production agricole visant à atteindre les objectifs de croissance fixés par le plan Maroc Vert pour 2020. Ainsi les terres sont louées de 20 à 50 % leur valeur sur le marché pour des contrats à long terme courant sur une quarantaine d’années. Des facilités attractives pour les investisseurs étrangers chargés de « proposer des projets agricoles », annonce Mohamed El Guerrouj.

Un pari payant puisque, pour l’heure, plus de la moitié des terres en leasing ont été contractées par des opérateurs français, espagnols et italiens, selon la même source. Les pays du Golfe ont également pris part à ces transactions mais pour des superficies plus modestes : seulement 3% des terres.   

Le Maroc organisera régulièrement des appels d’offres pour annoncer la disponibilité des terres cultivables. Pour l’année en cours, près de 40.000 hectares seront allouées à ce projet, sur un total de 7, 8 millions d’hectares. Pour 2020, le gouvernement espère atteindre l’objectif conséquent de 500.000 hectares loués et cultivés, selon la même source.

Ainsi, le royaume tente par ce biais de moderniser au mieux les exploitations agricoles, garantes de la sécurité alimentaire du pays, sans compter que celles-ci, à travers l’exportation des produits agricoles,  représentent une importante part de l’économie du pays. 

---

yabiladi.com | le 24.02.2014

Le Maroc veut quadrupler ses baux de terres agricoles d'ici 2020

Le Maroc envisage de louer plus de terres agricoles d'ici 2020. C’est ce qu’a fait savoir le directeur du développement  agricole, Mohammed El Guerrouj, dans une interview accordée à Reuters dans le cadre du Salon International de l’Agriculture de Paris.

Le Maroc a pour objectif de quadrupler la quantité de terres appartenant à l'Etat qu'il loue aux agriculteurs et aux investisseurs et ce, dans l’objectif d’augmenter la production et d'accélérer la modernisation de l'agriculture marocaine, a expliqué El Guerrouj.

Selon ce dernier, le royaume a loué des terres agricoles pour attirer des investisseurs privés pour 20 à 50 pour cent de leur valeur sur le marché à travers des contrats à long terme allant jusqu'à 40 ans.  « Nous sommes en train de mettre à disposition toutes les terres agricoles que nous pouvons », a précisé El Guerrouj, soulignant que « c'est au tour des investisseurs de proposer des projets agricoles ».

Le Maroc qui dépend des importations de céréales de base, tente de moderniser ses exploitations agricoles afin d’améliorer sa sécurité alimentaire et d'éviter les hausses de prix des produits agricoles.

URL to Article: https://farmlandgrab.org/post/view/23200

Source: Reuters 
http://www.medias24.com/A-suivre/9431-Le-Maroc-envisage-de-quadrupler-les-baux-de-terres-agricoles-publiques.html

Links in this article