La Birmanie invite les investisseurs étrangers dans l'agriculture

Les Echos | 11 octobre 2012

La Birmanie invite les investisseurs étrangers dans l'agriculture

Le gouvernement réformateur en Birmanie a invité jeudi les investisseurs étrangers à s'intéresser au secteur agricole alors que les efforts se multiplient pour relancer une machine économique exsangue après 50 ans de gestion militaire.

"C'est le meilleur moment et la meilleure chance d'investir en Birmanie, qui jouit de bonnes conditions climatiques, de vastes terres, de main d'oeuvre disponible et d'une politique favorable à l'agroalimentaire", a déclaré Khin Mya Mya, une responsable du ministère de l'Agriculture, lors d'une conférence à Rangoun.

"Nous souhaitons la bienvenue aux investisseurs en Birmanie", a-t-elle ajouté en insistant sur le caoutchouc et l'huile de palme dont le pouvoir veut promouvoir la production.

La Birmanie était le "bol de riz" du continent il y a plusieurs décennies, avant que la gestion désastreuse de la dictature militaire puis les sanctions internationales ne plongent l'ensemble du secteur dans la dépression.

Mais l'agriculture a conservé un potentiel de premier ordre, au moment où les réformes économiques et la levée des sanctions font de la Birmanie la grande destination à la mode.

Les grands groupes attendent avec impatience l'adoption de la loi sur les investissements, récemment adoptée au parlement mais retoquée par le président Thein Sein, qui souhaite un texte plus favorable aux investisseurs. La prochaine session parlementaire s'ouvre la semaine prochaine.

URL to Article: https://farmlandgrab.org/post/view/21135

Source: Les Echos 
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/afp-00470114-la-birmanie-invite-les-investisseurs-etrangers-dans-l-agriculture-371400.php