Bruxelles : Appel à manifester

VOIR VERSION IMPRIMABLE ATTACHEE AVEC LOGOS

AVIS AUX MEDIAS

APPEL A MANIFESTER

Des paysans et des organisations de la société civile demandent à la Banque mondiale de ne pas cautionner l’accaparement des terres

Bruxelles, le 23 avril 2010 -- La Via Campesina, FIAN, Land Research Action Network et GRAIN, avec le soutien en Belgique de FIAN Belgique, Fédération Unie de Groupements d’Eleveurs et d’Agriculteurs (FUGEA est membre ECVC), SOS Faim - Agir avec le sud, Oxfam-Solidarité, Solidarité Socialiste, LST, Entraide et Fraternité, CADTM, CETRI, CNCD-11.11.11, Association 21, Vredeseilanden.

Ainsi qu'une bonne centaine d'alliés des mouvements sociaux au niveau mondial, lancent un grand appel pour mettre fin à l’accaparement de millions d’hectares de terres agricoles par divers fonds financiers qui prive de nombreuses communautés rurales d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d’Amérique latine de leurs moyens de subsistance.

Cet appel coïncide avec la publication d’une nouvelle étude de la Banque mondiale qui confirme l’ampleur gigantesque de l’actuelle ruée sur les terres et avance sept « principes » destinés à rendre ces acquisitions foncières socialement acceptables.

La stratégie de la Banque sera présentée à Washington le 25 avril à l’occasion d’une table ronde co-organisée par le Japon, les États-Unis et l’Union africaine, et le 26 avril à la conférence annuelle de la Banque sur le foncier.

Dans une déclaration commune, les mouvements et les organisations dénoncent les propositions de la Banque comme une tentative de « réduire le risque d'explosions sociales » permettant en même temps aux investisseurs privés de s’emparer des terres agricoles. Selon les organisateurs, l’accaparement de terres démontre clairement que la crise alimentaire ne peut se résoudre par l’appui à l’agriculture industrielle. Elle ne peut passer que par l’appui à l’agriculture paysanne, y compris en assurant aux paysannes et paysans l’accès au foncier.

Une conférence de presse se tiendra ce lundi 26 avril à :

- 10h à 1000 Bruxelles - 18, rue Sablonière avec dégustation de produits paysans avec 4 prises de parole :

- 7h45 à Washington au Bread Line Restaurant (1751 Pennsylvania Ave. NW, Washington, DC 20006).

Nous expliquerons pourquoi, contrairement à ce que propose la Banque, l'accaparement des terres « gagnant-gagnant » est impossible et quelles démarches il faut mettre en place pour résoudre la crise alimentaire mondiale.

Une manifestation symbolique aura lieu le lundi 26 avril, de 12h00 à 14h00, devant les bureaux de la Banque Mondiale au 10, rue MONTOYER à 1000 Bruxelles ainsi qu’à Washington où la table ronde officielle aura lieu, afin d'informer les délégués de la position des mouvements sociaux.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter :

URL to Article: https://farmlandgrab.org/post/view/12346

Source: FUGEA-Info 
http://www.ipsnews.net/africa/nota.asp?idnews=51160

Links in this article