Recent posts

Au Cameroun, péril sur la sécurité et la souveraineté alimentaire

Un rapport confirme que les grandes sociétés de monoculture agro-industrielle implantées dans les sites de Mbondjo et Edea, dédiés à la culture du palmier à huile, les sites de Nkoteng et Nanga-Eboko, où le riz est cultivé, et le site de Niete, avec la culture de l’hévéa, sont responsables des injustices environnementales et sociales qui affectent les femmes riveraines.

La société publique belge Bio mise en cause pour un investissement en RDC

Quatre banques européennes de développement, dont la société publique belge Bio, financent une entreprise produisant de l’huile de palme en République démocratique du Congo qui viole les droits des travailleurs et rejette des déchets non traités, a déclaré l’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch

Stony ground

Brazil and Japan plotted a farming revolution in Mozambique. But instead of sowing soya, they planted seeds of opposition.

Ukraine, the land of quid pro quos

If we are to take the matter of quid pro quos seriously, we should take the measure of over US$20 billion of aid forcing Ukraine to privatize its land and its economy for the profit of a few Western interests.

Les paysans cambodgiens accusant Bolloré de spoliation invités à produire des preuves

Le tribunal français « invite » chaque paysan à communiquer avant le 20 janvier 2020 « tout document officiel établissant l’existence, la nature, la localisation, la surface exacte et le référencement de la ou des terres dont il est demandé la restitution », « tout document notarié, individualisé et officiel établissant la propriété de chacun sur la ou les terres revendiquées » et « tout document justifiant de l’état civil de chacun ».

Cambodian farmers accusing Bolloré of spoliation are asked to show proof

Eighty Bunongs farmers from Mondol Kiri, a province in the east of Cambodia – who are accusing the French industrialist Vincent Bolloré of grabbing their lands in 2008 to make way for rubber plantations, will have to prove their identity and show land titles by 20 January 2020 according to an order issued on 8 November by French court.