Un projet agricole à plus de 40 millions d'euros pour Senegindia

TWITTER
FACEBOOK
Senegindia attend à Diokoul (nord-ouest du Sénégal) une production annuelle de 45 000 tonnes de pommes de terre. (Photo : Senegindia / DR)
Jeune Afrique | 27/03/17

Un projet agricole à plus de 40 millions d'euros pour Senegindia

La compagnie à capitaux indiens, déjà active dans l'immobilier au Sénégal, s'apprête à investir plusieurs dizaines de millions d'euros dans un nouveau projet agricole. Les détails.

Selon les informations de Jeune Afrique Business+, Senegindia compte mettre en exploitation, pour la campagne 2017-2018, 1 000 hectares de terres à Diokoul, dans la région de Louga (nord-ouest). Une production annuelle de 45 000 tonnes de pommes de terre y est attendue, pour 29 milliards de F CFA (44 millions d’euros) d’investissements réalisés sur fonds propres, nous a dévoilé cette entreprise, accompagnée précédemment par la Banque ouest-africaine de développement (BOAD).

Présente au Sénégal depuis 2008, Senegindia a déjà investi 40 milliards de F CFA pour l’exploitation de 1 500 hectares à Mbane (région de Saint-Louis ; nord-ouest), où 50 000 tonnes de pommes de terre (et 5 000 tonnes de semences) sont produites chaque année.

La vallée du fleuve Sénégal a connu une floraison de projets agro-industriels ces dernières années, portés par des filiales de multinationales – Grands domaines du Sénégal (contrôlé par le français Compagnie fruitière) et Société de cultures légumières (dont le principal actionnaire et client est le britannique Barfoots) – et des acteurs plus modestes tels que Compagnie agricole saint-louisienne (CASL), ou encore Biosoy, détenu principalement par le Fonds souverain d’investissements stratégiques du Sénégal.

Les trois actionnaires fondateurs Kalyan Ravji Patel (CEO), Dinesh Govind Gorasia (responsable du pôle immobilier et construction) et Hitesh Gopal Gorasia (agriculture) sont aux commandes de Senegindia, qui enregistre 10 milliards de F CFA de revenus par an.

L’entreprise mène actuellement des projets immobiliers à Dakar (SV City) et dans sa banlieue – à Ndiakhirate- (SN City). L’un de ses plus gros chantiers est SD City : plus de 6 000 appartements et maisons économiques en construction dans la ville nouvelle de Diamniadio, à 30 km au sud-ouest de Dakar.
Original source: Jeune Afrique
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment