Terre brûlée - voix de la nouvelle frontière de la colonisation

TWITTER
FACEBOOK
EuropAfrica | 15.2.2013

Terre brûlée - voix de la nouvelle frontière de la colonisation

En Afrique, plus de 24 millions d’hectares de terre cultivable sont dans les mains de sociétés multinationales. Il s’agit d’un vrai danger pour la souveraineté alimentaire du continent. En Congo, la superficie de terres accaparées est de 500.000 hectares. Beaucoup des communautés rurales ont perdu leurs terrains.

« Avant les exploitations du pétrole, ici, nous n'avaient pas relevé d'anomalie “ ; « Nous avaient beaucoup de poissons et des légumes » « Mais, aujourd’hui la manioc est devenue rare », expliquent des petits producteurs congolaisesdans le documentaire «Terre brûlée - voix de la nouvelle frontière de la colonisation» produit par Terra Nuova dans le cadre de la campagne EuropAfrique.

Le vidéo, qui vise à mettre en évidence le problème de l'accaparement des terres, s’interroge sur quelles sont les conséquences et les impacts de ce phénomène en Congo au niveau du droit à l'alimentation. Surtout, ce documentaire veut mettre l’accent sur ce que la société civile et les organisations paysannes africaines sont en train d'essayer de faire pour l'éradiquer.

«Terre brûlée - voix de la nouvelle frontière de la colonisation» est realisé par Danilo Licciardello et Simone Ciani.

Terre brûlée - voix de la nouvelle frontière de la colonisation from EuropAfrica on Vimeo.

Original source: EuropAfrica
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment