Convoitises sur les terres agricoles mondiales. Les pays arabes au coeur du débat

TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes | octobre 2010

Les Notes d’analyse du CIHEAM, N° 61, Octobre 2010

Sébastien Abis

Administrateur, CIHEAM, Secrétariat Général

Paula Cusi

Chargée de mission, CIHEAM, Secrétariat Général

Alors que la question alimentaire redevient un sujet stratégique dans les relations internationales depuis la crise de 2008, la problématique foncière mondiale se complexifie car un phénomène s’accélère : les investissements privés dans le secteur agricole et l’appropriation des terres. Parfaite illustration de la dimension géopolitique de l’agriculture, puisque la terre devient rare et que les stratégies de sécurité alimentaire doivent se diversifier, ce phénomène suscite débats et controverses. L’objectif de cet article est de revenir sur les caractéristiques principales concernant l’acquisition d’actifs agricoles dans les pays en développement, et notamment d’observer que le monde arabe, zone dont le déficit agricole se creuse, n’est pas absent dans cette course mondiale au foncier.

Télécharger l’article (PDF 140 Ko)
Original source: CIHEAM
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment