Header-farmlandgrab-en3
Icon-globe   Icon-fb   Icon-twitter   Icon-rss  
Home About events Gallery Publish
Subscribe
Help

Who's involved?

Archives

Languages

Special content

SIPH : Accord majeur au Libéria pour une extension des terres à 35 000 ha
Published: 24 Jan 2012
Posted in:  France | Liberia
Comments (1) Print Email this

Par un contrat de concession entériné par le Parlement Libérien, CRC a obtenu de porter ses superficies exploitables de 8 000 ha à 35 000 ha dans le comté du Maryland et dans celui limitrophe du River Gee.
ActuNews | 24/01/12

Accord majeur au Libéria pour une extension des terres à 35 000 ha

Courbevoie, le 24 Janvier 2012
 
Le Groupe SIPH annonce la signature d'accords majeurs au Liberia, qui lui permettront de renforcer significativement ses positions dans ce pays.

Le Libéria, en pleine relance économique, dispose en effet d'un potentiel agricole avéré.

Ce développement patrimonial à long terme est parfaitement en phase avec la stratégie du Groupe qui vise à diversifier ses zones de production en Afrique.

Ces accords ont été obtenus avec l'appui de SIFCA, actionnaire majoritaire de SIPH,  fortement implanté en Afrique de l'ouest.


 
SIPH porte sa participation à 100% dans Cavalla Rubber Corporation (CRC)

SIPH annonce l'acquisition de la participation de 40% détenue par le Groupe Salala Rubber Investments (SRI) dans la société Cavalla Rubber Corporation (CRC) au Libéria. Cette opération fait suite à une première acquisition de 60%, réalisée par SIPH en avril 2008. CRC devient ainsi filiale à 100% de SIPH.

CRC est une plantation d'hévéas située au Libéria dans le comté du Maryland, sur la frontière avec la Côte d'Ivoire. La superficie initiale représentait 8 000 ha, dont 4 500 ha plantés en hévéas à réhabiliter, pour une production propre de 5 000 tonnes environ.
 
Nouveau contrat de concession : Extension des terres de 8 000 ha à 35 000 ha.

Par un contrat de concession entériné par le Parlement Libérien, CRC a obtenu de porter ses superficies exploitables de 8 000 ha à 35 000 ha dans le comté du Maryland et dans celui limitrophe du River Gee.

L'obtention de terres nouvelles est progressivement devenue un enjeu majeur en Afrique de l'Ouest.

Cette concession représente donc un atout stratégique pour le Groupe et renforce l'assise de CRC au Libéria de façon solide et durable.

Sur ce total de 35 000 ha :
     4 500 ha sont actuellement plantés en hévéas, à réhabiliter progressivement
    25 500 ha seront disponibles pour réaliser des extensions des plantations de CRC
     5 000 ha seront consacrés à l'hévéaculture paysanne

Les extensions et réhabilitations seront réalisées progressivement, par tranches annuelles de 500 à 1000 ha.

La promotion de l'hévéaculture paysanne assurera un développement économique de la région.

CRC y participera activement, en accompagnant les planteurs depuis la fourniture de matériel végétal de qualité jusqu'à l'encadrement des plantings.

Outre sa contribution au développement, l'hévéaculture paysanne représente à terme un potentiel d'achat de caoutchouc pour le Groupe.

En parallèle, SIFCA, actionnaire majoritaire de SIPH, a obtenu une concession pour développer des plantations d'huile de palme sur une superficie de 15 200 ha dans les mêmes comtés, dont 6 200 ha destinés aux plantations paysannes. Les deux plantations détenues par SIPH et par SIFCA étant très proches géographiquement, des synergies opérationnelles importantes pourront être mises en place pour mutualis er les coûts.
 
Le développement des cultures paysannes pérennes constitue un projet d'envergure, qui sera facilité par cette synergie. Les enjeux de ce projet, sur le plan tant économique que politique, nécessiteront la constitution d'un partenariat associant les autorités libériennes et la mobilisation de financements auprès de fonds de développement.
 
Le Liberia constituera progressivement le 4ème pilier d'implantation de SIPH en Afrique de l'Ouest

Le Libéria représente un véritable potentiel de croissance pour la production long terme du Groupe et une opportunité de diversification géographique. SIPH entend donc mobiliser les ressources nécessaires pour réaliser ces extensions et faire ainsi du Libéria son 4ème pôle géographique de production.

Par ailleurs, SIPH poursuit dans ses trois autres pays d'implantation (Côte d'Ivoire, Ghana, Nigéria) sa stratégie d'extension  progressive des superficies plantées, ainsi que l'appui au développement des plantations indépendantes.


Au sujet de SIPH
La Société Internationale de Plantations d'Hévéas est spécialisée dans la production, l'usinage et la commercialisation de caoutchouc naturel à usage industriel. SIPH exploite plus de quarante milles hectares d'hévéas matures, et dispose aujourd'hui d'une capacité de production de 130 000 tonnes répartie sur 4 pays (Côte d'Ivoire, Ghana, Nigéria et Libéria). Le latex traité est issu de l'exploitation des plantations d'hévéas de SIPH (50 %) et d'achats effectués auprès de planteurs indépendants (50 %). SIPH commercialise sa production, principalement réservée à l'activité pne umatique, sur le marché international. Pour plus d'informations, visitez le site web : www.siph.com .
Contacts SIPH
Olivier de Saint Seine, Directeur Général Adjoint, Tél : +33 (0)1 41 16 28 10
Frédérique Varennes, Secrétaire Général, Tél : +33 (0)1 41 16 28 51

Source: SIPH


Comments
Quand les paysans libériens reprendront-ils à leur compte les terres des grands exploiteurs aussi bien individuel que société internationale pour les mettre en autogestion paysanne pour le développement d'une agriculture paysanne "de nourriture" pour en premier le bien être alimentaire des libériens et que finisse une fois pour toute la famine et la malnutrition. Au lieu de planter des palmiers à huile serait-il pas mieux de créer des rizières afin de retourner la situation de 92% de riz importé que ce soit 100% de riz produit sur place apportant une liberté agricole et un salaire à la paysannerie.
Jacques Lefort

Posted on 27 Jan 2012

Post a comment
Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment

The Declaration of the Global Convergence of Land and Water Struggles launched in Dakar at the African Social Forum in October 2014 and reworked in Tunis at the World Social Forum in March 2015 is open for signature and engagement.


Who's involved?


Languages



Archives